Mon chum, est-ce que s’aimer suffit ?

family dinner

Tu sais quoi mon amour? J’ai l’impression que la vie de parents est en train d’avoir le dessus sur nous. Toi, moi, les enfants, le chien, le ménage, la cuisine pis le lavage. Tout ça est en train de nous tuer. De tuer notre amour. Tu sais, cette flamme chaude et brillante qui allumait tes yeux dès que ton regard se posait sur moi. Cette sensation de légèreté quand ma main effleurait la tienne. Aujourd’hui, nous sommes toujours amoureux, mais est-ce que l’amour est encore suffisant pour garder le cap sur une vie heureuse? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Mais j’espère que oui.

Le soir, je vois ton regard se poser tout autour de toi et tu sembles ne voir que la liste des corvées qui t’attendent. Et moi le matin, je me sens inévitablement aspirée dans un tourbillon de couches à changer, de guerres pour le verre bleu et de marchandage pour que les p’tits acceptent de mettre leurs mitaines avant de quitter en quatrième vitesse, une tache de café sur mon col de chemise. Pas de temps pour s’apprécier, toujours à la course, à peine le temps de s’envoyer un petit bec soufflé sur le pas de la porte avant de se quitter pour la journée.

Il est toujours là l’amour. Je le sais. Je le sens. Et je sais que toi aussi. Mais pourquoi cet amour n’est pas tout ce qu’il nous faut? Pourquoi quand on se regarde dans les yeux on n’y voit plus le bonheur? Et si l’amour n’était pas tout?

Bien entendu que l’amour, ce n’est pas tout. L’amour c’est dur, exigeant et ingrat. Le cœur n’en fait jamais qu’à sa tête. Peut-être l’as-tu remarqué toi aussi?

Alors maintenant mon chéri, que fait-on?

Parce que j’ai envie d’être encore en amour, moi. Avec toi! J’ai envie que mes ailes repoussent. J’ai envie d’être heureuse et je sais que toi aussi. J’ai envie de voir revenir mon homme, pas juste le père de mes enfants. J’ai envie que celle qui l’accueille soit la femme en moi, pas seulement la mère ou la ménagère. Comprends-tu mon amour?

Retroussons nos manches cher amour, car il y a une grosse job de désherbage à faire dans le jardin de notre bonheur. Plantons-y de jolies fleurs colorées et parfumées, de beaux gros fruits gorgés de soleil et décorons-le avec toutes les étoiles du firmament. Pourquoi pas?

Parce que je t’aime, que tu m’aimes, mais que malheureusement l’amour n’est pas suffisant pour assurer notre bonheur commun. Entretenons-le si on ne veut pas qu’il s’évapore entre nos doigts.

Qu’est-ce que tu en dis? Es-tu partant mon amour?

Amy Bureau
AMY BUREAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *