Je suis la mère d’une famille nombreuse

mother with four kids

“Vous en avez combien, coudonc?”, “Êtes vous religieux?”. Non. Je crois que c’est la faute de ma bulle au cerveau. Cette bulle qui m’empêche de me sentir entière, celle qui bouillonne et rêve constamment à cette peau neuve d’une douceur incomparable.

“Vous avez beaucoup de courage!” me dit-on. Hen? Du courage? Je les ai tous désirés, ces enfants, je n’ai pas à vivre avec les conséquences d’une guerre perdue. J’ai de la chance. La vie m’a donné un conjoint capable de m’endurer. J’ai de la patience. Il faut quand même l’admettre, une trâlée d’enfants, ça déplace de l’air. J’ai de l’énergie. Si ce n’est que pour le maudit lavage. J’ai du bonheur. Vous savez ce que c’est, comptez celui que vos enfants vous procurent et multipliez-le.

“Mais vous les parquez où?”. On est tous d’accord, c’est de ma faute si mes pauvres enfants manquent de place dans la maison. On les parque où? C’est certain que chez nous, c’est comme de vivre dans une commune, on se pile dessus, mais chacun a son petit tiroir pour dormir.

C’est vrai que mes pauvres enfants ont moins d’affaires que leurs amis. Ils ne sont pas munis de iPod, iPad, iPhone. Ils se contentent de LG. Ils travaillent, ils doivent ramasser leurs sous pour se payer des gâteries. C’est vrai qu’on ne sort pas mes pauvres enfants à chaque week-end. Parce que : sors de la maison, sors ton portefeuille! Les forfaits famille, c’est bien écrit en tout petit en dessous de la promo, c’est pour deux adultes et deux enfants. Disons qu’on paye un extra…  Vous voulez pas savoir combien coûte une petite virée au cinéma. On ne sort pas souvent, mais je vous jure qu’on fait rouler l’économie. Pensez aux kilomètres de papier-cul consommé par notre foyer!

Beaucoup de gens ressentent de l’empathie envers ma progéniture. Mes pauvres enfants, surtout les plus jeunes, ils recyclent le linge des autres. Mes pauvres enfants, surtout les plus vieux, ils doivent aider et parfois prendre soin des cadets. Mes pauvres enfants, ils doivent attendre, ils doivent partager, ils doivent s’écouter, ils doivent s’aimer.

C’est vrai que j’ai un pincement au coeur en pensant au permis de conduire et à la voiture qui a été donnée à l’ami ”enfant unique” de mon aîné. Jusqu’à ce que la fierté l’emporte quand je le vois au volant de son auto  payée de sa poche. Ça me chicote de ne pas traîner ma gang pour un resto-ciné à chaque semaine, jusqu’à ce qu’on s’installe collés, collés dans notre salon devant la télé en mangeant des chips et de la pizza. J’ai de la peine quand je vois les enfants des autres à la rentrée des classes dans leur beau linge neuf. Jusqu’à ce que je me rappelle que même si j’avais juste un enfant, je serais quand même contre la surconsommation. Je suis triste quand un de mes plus vieux se prive d’une sortie avec des copains pour aider avec les plus jeunes,  jusqu’à ce que je m’aperçoive que c’est fait de bon coeur et que je me tape sur l’épaule en me disant que j’ai fait quelque chose de bien.

Alors non, je ne suis pas religieuse, mais moi et ma bulle au cerveau, on remercie le ciel. J’ai plein d’enfants. Ma maison est remplie de rires, de bruit, de chaleur. Partout où mon regard se pose, des étincelles m’éblouissent. Mais c’est clair, mon coeur  qui déborde d’amour et de fierté, a perdu la raison.

Geneviève Ricard
GENEVIÈVE RICARD

6 thoughts on “Je suis la mère d’une famille nombreuse

  1. Gen Répondre

    Quel beau texte, ça donne envie d’en avoir mille! 😉

  2. Olivia Répondre

    Oh mon dieu! C’est tellement bon! C’est tellement vrai! Toutes les famille font des sacrifices, mais ce ne sont pas des grands sacrifices quand on a choisit d’avoir une famille nombreuse et qu’on l’assume pleinement. Je suis comme toi! Tellement fière et comblée par ma tribu de fou! J’adore tout ce que tu écris! Tu mets des mots sur ma vie et tu me fais mourir de larmes et de rire! Merci! ❤️

  3. Renee-Claude Répondre

    Merci pour ce beau texte! Quand on est jeune, ça nous semble parfois un fardeau une grosse famille, mais en vieillissant on se rend compte que c’est un réel cadeau!

    Renée-Claude (32) grande sœur de Gab (30), Steph (28) et JS (25) 😁

    PS Merci maman pour ton énergie et ta patience (M’en cr*** 6, f*cking 4, terrible two et bébé naissant…. je sais pas comment tu as fait 😂)

  4. Cynthia Répondre

    Wow 💝 quel beau texte ce matin ! Ça fait du bien de vous lire ! Nous aimerions avoir 4 enfants (2 pour le moment et on s essaye pour le 3ème), c est encourageant ce matin ! Parfois ce n’est pas toujours facile, mais l’entraide qu’ils ont, les étoiles dans leurs yeux et leurs rire ! Pour moi c est ça que j’appelle les petites miracles de la vie 💝💕💝

  5. Lyne-andrée Répondre

    Wow quel beau texte qui me rejoint totalement. Avec 5 enfants dans la maison 10, jumeaux 9 et jumeaux 1 an oui il y a de la vie, de la chicane parfois même souvent mais maudit qu’il y a de l’amour plus qu’ont n’en demande. J’ai déjà hâte au gros noël remplis de gens dans ma maison sur une belle grande tablée que je vais regardé avec fierté et AMOUR

  6. Maryse Duquette Répondre

    Nous en avoins eu 10 , et maintenent nous avons 11 petits enfants. Nous sommes millionnaires et heureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *