Petite maman, tu es assez

mama fatiguée qui dort avec enfant

Petite maman, tu es assez quand, à la fin d’une nuit blanche, tu somnoles dans le salon plutôt que d’entreprendre une troisième brassée de lavage.

Petite maman, tu es assez quand tu préfères la pizza congelée aux cuisses de poulet que tu aurais mis une heure à préparer.

Petite maman, tu es assez quand, à bout de nerfs, tu cries puis tu t’excuses en caressant les cheveux de tes petits.

Petite maman, tu es assez quand tu refuses de jouer pour prendre un moment pour toi.

Petite maman, tu es assez quand tu choisis d’écouter trois films d’affilée en pyjama avec tes enfants plutôt que de faire une sortie à la plage.

Petite maman, tu es assez quand ta maison est sens dessus dessous, mais que les éclats de rire de tes enfants s’échappent par les fenêtres ouvertes.

Petite maman, tu es assez quand tu couches tes enfants trente minutes plus tôt pour pouvoir profiter d’une soirée de tranquillité bien méritée après une journée difficile.

Petite maman, tu es assez quand tu demandes à un proche de garder ton bébé pour dormir quelques heures.

Petite maman, tu es assez quand tes petits s’amusent avec leurs jouets à l’étage toute la fin de semaine même si d’autres familles s’adonnent à mille et un loisirs.

Petite maman, tu es assez quand tu choisis de laisser tes enfants entre les mains de leur père ou d’une gardienne, le temps d’une soirée entre amies.

Petite maman, tu es assez quand tu tentes de travailler tout en prenant soin de tes petits; ton possible est plus que suffisant car il est humainement impossible de tout faire en même temps.

Petite maman, tu es assez quand tu pleures devant tes petits parce que tu traverses un moment difficile ou que la journée a été dure.

Petite maman, tu es assez quand tu choisis de ne rien planifier pendant deux journées de congé consécutives pour reprendre ton souffle et laisser tes enfants reprendre le leur.

Petite maman, tu es assez quand tu t’ennuies de ta liberté d’avant même si tu aimes ton bébé d’un amour infini.

Petite maman, tu es assez quand tu pars en vacances une semaine loin de ta famille pour recharger tes batteries.

Petite maman, tu es assez quand tu attends impatiemment l’heure du dodo pour pouvoir continuer la télésérie que tu peines à terminer, faute de temps.

Petite maman, tu es assez chaque fois que tu crois que tu ne l’es pas. Tes doutes confirment que tu cherches toujours à offrir ce qu’il y a de meilleur à tes enfants. Et tes mille et une façons de leur dire «je t’aime» chaque jour ne laissent planer aucun doute sur le fait qu’aucune mère en ce monde ne saurait te remplacer auprès d’eux.

Crédit : Bricolage/Shutterstock.com
logo parfaite maman cinglante

Une réflexion sur “Petite maman, tu es assez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *