À l’aube de ta deuxième année de vie

mother kiss baby's head

Mon bébé,

À l’aube de ta deuxième année de vie, j’ai répandu une quantité de larmes déraisonnable sur mon oreiller, le cœur serré et la gorge nouée, les yeux fixés sur la quantité industrielle de photos que j’ai prises en rafale depuis ta naissance. Dans très peu de temps, ta première année de vie à nos côtés prendra fin. Pour être bien honnête avec toi, ce fût sans aucun doute la plus merveilleuse de toute ma vie. Te voir grandir et t’épanouir chaque jour est de loin le plus beau privilège qu’on ait pu m’accorder.

À l’aube de ta deuxième année de vie, je prends le temps d’apprécier l’incommensurable chance que nous avons d’être en santé et en sécurité. Le nid douillet et rempli d’amour où nous pouvons nous abriter peu importe les conditions. La nourriture qui ne manque jamais sur notre table pour remplir tous les ventres de la maisonnée. La liberté de choisir. Et les gens et la famille si aimants qui nous entourent. Comme on le dit souvent, ça prend un village pour élever un enfant et ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir l’aide tant appréciée de tous les gens qui les aiment.

À l’aube de ta deuxième année de vie, je prends le temps de respirer et de m’accorder cette petite pause pour être certaine d’enregistrer chaque petit détail de ta première année, qui tire déjà à sa fin, au creux de ma mémoire pour ne jamais rien oublier. Je prends le temps de me rappeler tes tout premiers sourires, ton premier rire, ton premier rhume, ta première dent, ton premier bobo de grand guerrier, tes premiers pas, tes premiers câlins et le moment où tu as prononcé pour la première fois le mot « maman ». À toutes ces premières fois, mon coeur s’est serré fort de peur de te voir grandir trop vite et à la simple pensée qu’il n’y a pas si longtemps, tu étais à l’intérieur de moi.

À l’aube de ta deuxième de vie, je réalise à quel point nous avons vécu beaucoup de premières fois ensemble depuis ta naissance. J’espère qu’au fil de toutes ces années à venir qui s’écouleront sans doute aussi vite que la première, tu te rappelleras toujours que je serai là et que tu es un mini humain plus-que-parfait.

À l’aube de ta deuxième année de vie, j’ai la certitude que mon plus grand bonheur sera à jamais de te voir heureux. Et que peu importe les épreuves que tu auras à surmonter dans ta vie, je serai toujours à tes côtés pour t’écouter, t’encourager et t’épauler.

Aujourd’hui mon enfant, à l’aube de ta deuxième année de vie, je répands des larmes de douceur dans le creux de mon oreiller en me laissant bercer par les images d’une vie dont j’ai toujours rêvée et qui me paraît si irréelle pour être la mienne.

Crédit : Lopolo/Shutterstock.com
India Goulet
INDIA GOULET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *