Je suis ta maman vulnérable

mother kiss baby head

Mon enfant, je suis ta maman vulnérable. Je vis des émotions fortes, un peu tout le temps. J’ai le courage de ne pas me créer une forteresse pour les empêcher d’être vues par des yeux extérieurs. Je te montre que ces marées de cœur sont humaines, totalement saines ; même si parfois, je semble perdre un peu l’équilibre sur le fil de fer que je traverse dans la vie.

Je suis ta maman qui pleure souvent. Pour des grands bouleversements, pour des petits riens, aussi. J’ai le cœur grand ouvert, ce qui me permet d’être près de moi-même, à l’écoute de tes besoins, mais aussi d’y laisser entrer ce qui aurait le pouvoir de me blesser. Je suis ta maman qui possède une fragilité qui est en fait une force en soi, mais que bien souvent, pour la personne qui le vit intérieurement, est vue comme une fatalité devant les bouleversements rencontrés.

Je suis ta maman facilement ébranlable. Je n’emprisonne pas mes débordements de cœur dans un lieu caché qui ne ferait que les aggraver avec le temps. Je me montre vraie et pure devant toi mon enfant, bien souvent avec la culpabilité de ne pas toujours pétiller de joie, toutes les minutes de tous les jours que l’on partage ensemble.

Mon cœur, la vulnérabilité a du beau, aussi. Elle ouvre la porte au grand amour, à l’intimité précieuse, à la joie fabuleuse, à la créativité sans fin, à la confiance sans frein. Je suis ta maman qui la revêt quotidiennement, mais ce n’est pas une faiblesse; c’est une force. Celle d’avoir le courage de se montrer authentique, de ressentir entièrement les choses même si elles font mal, de se comprendre, de se remettre en question, de s’ouvrir aux autres et créer des liens profondément significatifs que l’on n’oubliera jamais.

Je suis ta maman sensible, mais c’est dans cette embrasure de la porte du cœur que de magnifiques ficelles peuvent être tissées entre soi-même et les gens qu’on choisit et qui nous transformeront à perpétuité en laissant une trace indélébile en nous. Tu fais partie de ces personnes avec qui je considère créer une relation unique parce que je me montre sous mon vrai jour, je ne te cache pas la réalité qui, de toute façon, ne passerait pas le test de porter un déguisement devant tes petits yeux perspicaces.

Je suis ta maman qui inonde souvent ses joues de larmes. Ta maman qui ose dévoiler ses fissures plutôt que de les dissimuler par de fausses apparences. Parfois, ce torrent est dû à des problèmes de grandes personnes. D’autres fois, c’est parce que tu grandis trop rapidement sous mes yeux et que l’image de toi bébé me rappelle qu’au fond, tu ne m’es que prêté, le temps de t’apprendre à t’envoler.

Je suis ta maman qui a de petites craques dans sa carapace. Parfois, je réussis à me ressaisir, parce que c’est moi qui dois assurer. Il y a des moments où je suis tellement éprouvée que ça ne sert à rien de lutter pour te le cacher. Dans ce temps-là, je prends le temps de t’expliquer ce qui se passe, avec des mots que tu comprends. Surtout, que ce n’est pas de ta faute. Que c’est normal de ressentir toutes sortes de mouvements en soi. Que les petits bobos d’enfants sont différents rendu à l’âge adulte. Que ça fait partie du cheminement personnel que l’on a et qui nous font grandir par en dedans.

Je suis ta maman qui vit ses émotions à fond. Sans exception. Je sais que tu le remarques, quand tu m’offres ces câlins tellement réconfortants sans raison, quand tu me tends un bisou magique ou un mouchoir parce que tu as aperçu le présage d’un orage dans mes yeux. C’est parfois éprouvant pour moi de me contenir, mais je sais qu’au fond, cette fragilité est une force tranquille, un endroit où tu trouves tout l’amour maternel et toute la douceur qui te font du bien à aller puiser en moi. Je sais que ça te permet de te montrer sous ton vrai jour et de te sentir accepté, peu importe l’éclat de ton état.

Je suis ta maman qui se laisse parfois porter par des scénarios atroces et en est trop affectée. M’imaginer que la vie pourrait un jour t’arracher à moi cruellement de quelque façon que ce soit est une hantise qui ne devrait pas s’infiltrer dans mes pensées mais qui s’y installe parfois, sournoisement.

Je suis ta maman qui n’a pas le cœur étanche; il est totalement perméable, mais la magnificence de tout le beau que ce dernier peut absorber vaut bien plus que tous les malheurs dont il s’imbibe aussi.

Je suis ta maman vulnérable. De la tête aux pieds. Dans le cœur tout entier. Mais ne t’inquiète pas, la vulnérabilité n’est pas une faille. C’est une grande force car sans elle, la résilience et le courage n’existeraient pas.

Crédit : Jelena Stanojkovic/Shutterstock.com
Vanessa Fuoco
VANESSA FUOCO

Une réflexion sur “Je suis ta maman vulnérable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *