À toi qui veux me donner des conseils sur mon rôle de mère

mother with baby

“Devenir maman c’est se remplir naturellement de doutes, d’incertitudes et de peurs mais avant tout, d’amour, de complicité et d’instinct.”

À toi qui veux me donner des conseils sur mon rôle de mère,

Sache que ton avis et tes jugements extérieurs, bien intentionnés ou non, sollicités ou non, ne font qu’accroître mes remises en question quotidiennes. C’est pourquoi ça peut vite devenir fatiguant, énervant, voire blessant.

Si j’acquiesce à tous tes dires, ce n’est pas parce que je partage ton opinion, mais parce que je n’ai pas envie de me justifier sur la quantité de purée que mon bébé mangera, sur la manière dont je lui ai mouché le nez ou si je l’ai suffisamment bien couvert.

Tu diras peut-être de moi que je suis une maman trop molle parce que j’endors mon bébé au sein ou que je l’allaite à la demande, que je suis surprotectrice parce que je ne le laisse pas passer de bras en bras, que je vais en faire un enfant roi parce que je ne souhaite pas le laisser pleurer, que j’en ferai un enfant dépendant parce que j’ai choisi de pratiquer le cododo (et que par conséquent ma vie de couple et sexuelle doit être bien morose) et tellement d’autres choses qui m’ébranleront.

La seule chose dont je suis certaine est qu’il y aura toujours quelqu’un pour me proposer une meilleure façon de faire. Et ça me vexera, que je le veuille ou non, parce que je me sens vulnérable en tant que jeune maman.

Je ferai des erreurs, c’est humain. Je ne suis pas une femme parfaite, ni une épouse parfaite, ni une maman parfaite. Mais à chaque fois que je doute, je regarde mon bébé. Lui qui est si calme, sociable, éveillé, souriant et bien dans ses baskets et alors toutes ces paroles, ces conseil et ces critiques n’ont plus aucun sens et je décide de me faire confiance, de lui faire confiance et de suivre mon instinct de maman.

Le bien-être de mon bébé passera toujours avant les préjugés et tes regards disgracieux.

Et ça, je l’assume et en fais une fierté.

Margaux Quoniam
MARGAUX QUONIAM

7 thoughts on “À toi qui veux me donner des conseils sur mon rôle de mère

  1. Marie-Claude Répondre

    Merci tellement ! J’ADORE ton texte 🙂🤗

  2. anne Répondre

    Bravo et respect j ai allaité 2 ans et demi mon fils. Pratiqué le cododo et fais le choix de m en occuper jusqu’à l école et ne regrette rien sauf mettre torturé l esprit avec rous ceux qui me jugeais . Aujourd’hui mon fils a 7 ans et tout va bien. Il est sociable , ouvert d esprit et très curieux. Continuez ainsi il n y a qu une mère et son instinct qui l ameneront vers son avenir.

  3. Émilie Répondre

    Tout mes sentiments en mots ❤️ mercii pour ce beau texte !

  4. Marc B Répondre

    Combien de dizaines de milliers d’années d’instinct, d’évolution, pour se faire dire des idioties par des gens sans enfants… 🤬

    1. Marie Répondre

      Pas nécessairement sans enfants. Nos mères, grand-mères, nos tantes, des gens de notre entourage qui ont eu des enfants et qui les ont élevés à la mode de leur époque (et celle-ci) et qui s’inquiètent pour les petits. Ma mère est une vraie mère-poule sur comment j’habille mon enfant, surtout en hiver. Et ce n’est pas une mauvaise mère du tout. Mais elle veut éviter qu’il tombe malade et je comprends ça…même si ça me tape sur les nerfs parfois.
      Mais je compatis tout à fait quand quelqu’un qui n’a pas d’enfant ( ou qui en a) croit que sa méthode est meilleure,

  5. Hajar Répondre

    Merci 🥰😘

  6. Simoens Répondre

    Ma chérie n’écoutés que ton coeur de maman car lui seul te conduira dans la.bonne direction non seulement pour te donner tous les bons gestes envers ton enfant mais aussi une ouverture de vue qui vous aidera tout les deux à construire “son”avenir Je vous aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *