Mes enfants, voici comment je veux vous élever

boy play with doll

Mes enfants, voici comment je veux vous élever.

Je veux vous élever pour que vous soyez égaux. Que vous croyiez que les hommes et les femmes sont égaux. Qu’il n’y a pas de travail réservé à l’un ou l’autre sexe. Que l’un ou l’autre mérite un meilleur salaire, de meilleures conditions ou une promotion à cause de son sexe. Que ça doit être absolument les femmes qui restent à la maison en congé de maternité et qu’il va de soi qu’elles doivent quitter leur emploi pour s’occuper des enfants.

Je veux vous élever sans tous les stéréotypes que l’on peut avoir : les garçons, ça ne porte pas de rose, ça ne joue pas aux poupées ou ça ne fait pas la cuisine. Les filles, ça ne joue pas aux camions, ça ne grimpe pas partout et ça doit s’occuper de gérer une maison.

Je veux vous élever pour que vous soyez capable de tout faire; mon grand de faire un bon repas et ma petite de changer un pneu.

Je veux vous élever pour que vous sachiez que les garçons ont le droit de pleurer et d’être proches de leurs sentiments et que les filles ont le droit de dire ce qu’elles pensent et de faire ce qu’elles veulent avec leur corps.

Je veux vous élever de façon à ce que vous sachiez que tout le monde peut faire ce qu’il souhaite dans la vie, que tous peuvent se relever après être tombés et que même si la vie est remplie d’obstacles, il y a toujours des outils pour y faire face.

Je veux vous élever pour que vous soyez respectueux et conscients de l’autre.

Je veux vous élever pour que vous vous souciiez du bien d’autrui, que vous traitiez les autres comme vous voulez que les autres vous traitent. Que vous preniez conscience que toutes vos actions ont des conséquences et que vous devez les assumer.

Je veux vous élever pour que vous soyez au courant de ce qui se passe dans le monde.

Je veux aussi vous élever pour que vous soyez en mesure d’avoir vos propres opinions et que vous vous teniez debout pour les faire respecter.

Mes enfants, j’ai toujours cru que vous élever serait facile, mais il n’y a pas de mode d’emploi ni de sentiers tout tracés et malgré tous mes efforts et tous mes conseils, il y aura toujours quelqu’un quelque part pour juger votre façon de faire. Alors au-delà de tout, j’aimerais vous élever pour que vous acceptiez que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, mais que vous n’oubliiez jamais qu’en écoutant votre coeur, vous saurez toujours faire de demain un jour meilleur.

Une Mère d'Encre
UNE MÈRE D'ENCRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *