À la maman qui a mis un enfant au monde dans un environnement violent

violence family

Petite maman qui a mis au monde un petit être dans un environnement violent, ne t’en veux pas.

Ne t’en veux pas d’avoir accepté cet homme comme père pour ton enfant. Ne t’en veux pas de l’avoir assez aimé pour tolérer ses écarts et ne pas avoir remis ses paroles et ses critiques en question puisque tu croyais qu’il t’aimait profondément.

Ne t’en veux pas d’avoir accepté ses fleurs, ses sorties au restaurant et ses surprises, toutes ces attentions que tu as considérées comme des gages de paix et la fin définitive de la guerre.

Ne t’en veux pas d’avoir cru en ses belles paroles, d’homme bon, attentionné pour sa blonde. Ces beaux mots remplis de confiance en votre avenir, celui où un petit bout de chou vous renforcerait, vous unirait. Ces mots qui semblaient vrais et qui te permettaient de te croire au futur.

Maintenant que tu es partie, ne laisse personne te juger, te dicter tes choix, dans le présent et dans l’avenir. Tu peux être fière de toi; tu es une maman extraordinaire et ton bébé est chanceux d’avoir une femme aussi forte et bien dans sa tête et dans son corps.

Sois fière d’avoir mis au monde un enfant si parfait, en santé. Sois fière d’avoir pu quitter cette relation toxique qui brimait le bien de ton bébé. Et surtout, sois fière d’avoir tenu ton bout, d’avoir eu assez confiance en toi pour partir.

De t’être choisie, enfin.

 

Rox-Ann M.
ROX-ANN M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *