Les garçons gardent le silence

Dans le tumulte du mouvement #metoo, dans le chaos créé par la violence sexuelle, une voix se fait silencieuse. Une voix qui se tait et se terre. Une voix qui hurle à tue-tête sans qu’on l’entende. La voix de nos garçons. Parce que les garçons sont assez forts pour se défendre. Parce qu’un garçon ça Lire la suite…

Mes enfants jouent aux fusils; ouin, pis ?

ATTENTION : ce texte reflète l’opinion de son auteure et non l’opinion de la plateforme de La Parfaite Maman Cinglante dont le but n’est pas de prendre position mais d’offrir une tribune à toutes les mamans souhaitant faire part de leur vision de la maternité ainsi que de leur expérience personnelle. Par ailleurs, si vous Lire la suite…

Depuis une semaine, mon coeur de maman est gros

Depuis une semaine, mon coeur de maman est gros. Il est rempli de peine car du haut de tes cinq ans tu as vécu l’intimidation. Tu as vécu toutes les facettes de ce monstre qui se cache dans la cour de récréation. Tu as subi les moqueries, la violence verbale ainsi que la violence physique. Lire la suite…

Je m’en veux de t’avoir mis au monde

Mon trésor, Il n’y a pas un jour qui passe, sans que je me dise que tu es le plus beau, le plus extraordinaire petit humain qui soit. Il n’y a pas un jour qui passe, sans que je me dise que je ferais n’importe quoi pour toi. Il n’y a pas un jour qui Lire la suite…

À toi, la mère qui a osé demander de l’aide

Je suis travailleuse sociale auprès des jeunes en difficulté et de leur famille. Chaque jour, je rencontre des êtres humains qui souffrent. Des mamans qui osent venir demander de l’aide. Et parce que ce n’est pas facile, que la peur du jugement est constamment présente, que ça demande de l’énergie et du temps de s’investir Lire la suite…

Toi, le père de mes enfants, tu m’as brisée

Mon ex, Sais-tu ce qui est plus fort que les liens de sang? Les liens d’enfants. Parce que jusqu’à la fin de mes jours, toi et moi allons être liés. On dit souvent qu’on ne choisit pas sa famille, ses parents, ses frères et sœurs. Mais toi, le père de mes enfants, je t’ai choisi, Lire la suite…

Lettre au salaud qui frappe mes enfants

Cher ex, Aujourd’hui, on va se dire les vraies affaires : tu es un salaud. Tu es un salaud et je t’en veux. Je t’en veux énormément parce que tu es en train de scrapper mes enfants. NOS enfants. En plus de leur faire mal physiquement, tu es en train de leur rentrer dans la Lire la suite…

Lettre à mon garçon intimidé à l’école

Mon petit bonhomme, Aujourd’hui je voudrais te parler d’intimidation. C’est malheureusement un mot qu’on entend de plus en plus de nos jours. Pis parfois, ça commence un peu trop tôt. Ça commence avant même que tu sois capable de lire des mots étiquettes dans la classe de madame Johanne ou de faire des additions et Lire la suite…

À toi, la maman résiliente

À toi, la personne qui fait preuve de résilience, celle qui a survécu à l’impensable, à l’innommable, Je voulais te dire que j’admire ce courage et cette force que tu as su puiser en toi pour te reconstruire. Parce que tu as su combattre la plus atroce des souffrances, la plus cruelle des guerres en ton for intérieur. Lire la suite…

C’est moi, l’intervenante que ton enfant a frappée

Lorsque tu vois le nom de l’appelant sur ton cellulaire, tu n’es pas vraiment surprise. L’école. Tu connais bien ton enfant et tu sais de quoi il est capable, tu te demandes seulement qu’est-ce qui s’est passé cette fois-ci. Tu réponds avec une grosse boule dans la gorge, en sachant très bien que ça ne sera Lire la suite…

Quand amour et violence viennent de pair

On s’est vues il y a un moment déjà. Mais je ne t’ai jamais oubliée, ton récit m’a marquée. J’ai réalisé beaucoup après toi. J’avais entendu parler de ton histoire. Puis on s’est rencontrées. Tu me décrivais que tu étais jadis une fille dynamique, fonceuse, indépendante. Paradoxalement, j’avais devant moi une fille cernée, fatiguée, anxieuse. Lire la suite…

Les angoisses de ta naissance, ma fille

Le jour où j’ai su que j’avais un petit humain dans ma bedaine, je savais que ma vie allait changer pour toujours. Je savais aussi que j’allais t’aimer plus que tout ce que j’ai le plus aimé. J’ai su qu’à partir de ce moment, j’allais passer en deuxième dans ma vie. Mes amis et ma Lire la suite…

À toi, la femme qui se contente de peu

Chère femme, Avant tout, (parce que, comme moi, tu as tendance à l’oublier), TU ES une femme. Tu es une formidable maman, mais la raison pour laquelle tu es maman, la base de tout, c’est que tu es une femme. Dans toute sa splendeur, sa bienveillance, son altruisme et son besoin d’être aimée. Toi, celle Lire la suite…

Les filles aussi peuvent être des agresseurs, mon garçon

Mon garçon, Je suis désolée. Hier, j’ai réalisé que je ne t’avais pas préparé à faire face à la violence, à l’intimidation, au harcèlement. Pourtant, je t’ai appris à défendre ta sœur, à respecter les autres. Je t’ai enseigné à prendre position, à t’interposer quand tu était témoin de gestes agressifs, à ne pas tolérer Lire la suite…

Ce matin où j’ai failli et je t’ai fait mal, mon enfant

Il y a ces jours où tu te lèves du mauvais pied comme ça, sans raison. Ça arrive ma puce. Dans ces moments, tu collabores moins, tu cherches à attirer l’attention, tu me provoques. Tu es une enfant ma chérie, c’est normal. Je te fais alors un gros câlin, je t’impose des limites, je t’aide Lire la suite…

Maman n’a pas su dire non

Ma fille, Je serai dure. Je serai franche, convaincue et inflexible par moments. En vieillissant, tu me détesteras et j’arrive déjà à imaginer tes grands yeux se levant au ciel lorsque je n’approuverai pas ton look du jour ou tes agissements. Je ne te demanderai jamais de tout me dire. Je ne creuserai pas dans Lire la suite…

Avec toi, j’ai connu l’enfer

Toi qui disais m’aimer. Toi qui disais me chérir jusqu’à la fin de tes jours. Toi qui as détruit mon amour-propre. Toi qui as gâché ma vision de l’amour. Je m’adresse à toi qui m’as tant fait souffrir et dont le souvenir continue de me hanter malgré tout ce temps passé. Ne te méprends pas, Lire la suite…

Mes fils, vous n’irez pas à la guerre

La vie m’a été clémente, vous êtes en santé, intelligents, bien élevés. La vie vous a été douce, vous n’avez jamais connu l’abondance, mais vous n’avez jamais manqué de rien et toujours mangé à votre faim. J’ai passé les treize dernières années, malgré les obstacles et les épreuves, à me dire que la plus belle chose Lire la suite…

À toi, l’enfant qu’on a forcé à devenir grand

Du plus loin que tu te souviennes, tu ne te rappelles que de violence, jurons et querelles.  Pourtant, il y avait de l’amour quand même dans ton petit cœur d’enfant pour ces personnes qui se chicanaient sans cesse. Le jour où tes parents ont décidé de se séparer, ce fut comme une libération pour toi, Lire la suite…