Ne fais pas d’enfant

newborn cry

Ne fais pas d’enfant pour la société.

Avoir un enfant, ça demande énormément de temps, ça vient te chercher au plus profond de toi-même. Avoir un enfant, c’est faire passer les besoins de quelqu’un d’autre avant les tiens une bonne partie du temps pour les vingt prochaines années et avoir en permanence le bien-être de quelqu’un d’autre à l’esprit pour le restant de ta vie. C’est beau et ça amène de l’amour comme on peut difficilement se l’imaginer avant d’enfanter, mais c’est aussi le sacrifice d’une partie de toi-même. S’il te plaît, ne fais pas d’enfant simplement parce que t’arrives à la trentaine, que ton couple est solide et que c’est sur la check-list de la société, avec la maison pis le golden retriever. Et ça marche aussi pour le deuxième enfant qu’on tente de t’imposer quand tu n’en as toujours voulu qu’un seul et le troisième enfant qu’on t’encourage à avoir pour avoir un garçon ou une fille quand t’en as deux du même sexe.

Ne fais pas d’enfant pour tes parents.

Que ta mère ait envie d’avoir des petits-enfants à gâter n’est pas une raison suffisante pour créer de nouveaux petits humains si tu n’en ressens pas le besoin et l’envie profonde et sincère. Penses-y. C’est toi qui vas te lever la nuit, toi qui auras la responsabilité d’un autre être humain jusqu’à ce que cet autre être humain puisse s’assumer seul. Les grands-parents assurent souvent juste le côté le fun de l’affaire (et encore, pas toujours) pis il se peut bien que si tu ne tires pas le lot parfait à la loterie des minis et que tu doives dealer avec un petit hyperactif ou avec TSA que tes chers parents n’auront plus forcément si envie que ça de garder. Si tes parents te mettent la pression pour que tu agrandisses la famille, achète-leur un chien.

Ne fais pas d’enfant pour sauver ton couple.

Où as-tu vu qu’un nourrisson qui pleure, qui vomit et qui fait des cacatomiques allait donner envie à ton ado attardé de chum de passer plus de temps à la maison ? Il n’y a que dans les films que ce genre de spécimen masculin existe. Dans la vraie vie, il y a toutes les chances pour que tu te retrouves toute seule à élever cet enfant-là et il sera encore plus difficile de sortir de cette non-relation parce que la vie d’un autre être humain sera concernée.

Ne fais pas d’enfant pour combler tes failles.

Un enfant, ça donne du sens à la vie, mais si tu le mets au monde pour combler ta dépendance affective, oublie ça. Ta job de parent, c’est de rendre ce petit-là autonome, pour qu’un jour il vole de ses propres ailes et aille faire sa vie ailleurs. Ce n’est pas ta chose, il ne t’appartient pas. Il s’appartient à lui-même et tu es en charge de son développement optimal. S’il te plaît, règle tes failles avant de devenir parent afin de ne pas les lui transmettre. Il y a assez d’humains scrapés sur terre.

Ne fais pas un enfant pour tes autres enfants.

La venue d’un enfant devrait toujours être un choix parental (dans la mesure où les systèmes de contraception sont accessibles). Si vous êtes bien à trois, ne faites pas un deuxième juste parce que votre plus vieille a décidé qu’elle voulait un petit frère. Achète-lui un hamster. Ce n’est pas elle qui en aura la charge ni la responsabilité. Ne faites pas un deuxième pour que votre premier ne soit pas tout seul. Il n’est pas tout seul, il a deux parents.

Ne fais pas d’enfant pour ton conjoint.

C’est peut-être la raison la plus difficile à avaler. Ton conjoint n’est pas plus légitime que qui que ce soit pour t’imposer la parentalité à contrecœur. Bien sûr tu l’aimes, et tu veux lui plaire. Mais on ne fait pas un enfant pour plaire à quelqu’un, même si cette personne est l’amour de ta vie. Si t’en arrives au compromis “un bébé ou c’est fini” avec un conjoint qui te semble équilibré, dans un couple solide, réfléchis encore. Réfléchissez à deux. Y’a une sérieuse discussion qui s’impose. Es-tu prête à assumer une telle responsabilité sans en ressentir vraiment l’envie, uniquement par amour ? L’envie d’enfant de ton ou ta partenaire fait-elle qu’il ou elle est prêt ou prête à t’imposer cette épreuve pour lui/elle ?

Fais un enfant parce que TU as de l’amour à donner, parce que TU en ressens le besoin, parce qu’en tant qu’adulte équilibrée et bien dans ta peau, TU es prête à donner tout ce que la situation pourra exiger.

Fais-le pour TOI.

Elodie
ELODIE

Une réflexion sur “Ne fais pas d’enfant

  1. Rosa Canina Répondre

    Tout est dit .. merci pour ce post, je pourrais me reconnaître !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *