Christine Jean



Tout a débuté par un texte écrit pendant ma grossesse, juste parce que j’avais besoin de me défouler de ma culpabilité de détester être enceinte. Puis, je suis devenue enfin maman et l'appel à la perfection est venu au monde en même temps que mon fils. J’ai dû prendre un recul et faire appel à l’un de mes meilleurs mécanismes de protection : l’autodérision. Mon objectif : partager mon regard sur la vie de maman en dédramatisant avec une touche d’humour les moments les plus sombres pour qu’on puisse s’amuser un peu de nos petits travers.

Posts récents

Depuis ta naissance, je rêve d’un monde meilleur

Depuis ta naissance, La maternité m’a frappée à grands coups de lucidité et de sensibilité et je ne peux m’empêcher de craindre pour les années à venir, pour ton futur. Et depuis, je rêve. Je rêve du monde de demain. Je rêve d’un monde plus beau dans lequel les humains se tiendront la main pour le Lire la suite…

Lettre à mon désir de perfection

Salut désir de perfection, On a jamais officiellement fait connaissance et c’est aujourd’hui que je vais mettre fin à notre anonymat respectif. Tu fais partie de moi depuis très longtemps, seulement dernièrement, il me semble que tu chuchotes trop souvent à mon oreille. Bizarrement, depuis que je suis maman, tu t’incrustes dans toutes les facettes Lire la suite…

Ton BABI (bébé à besoins intenses) d’amour

Tu savais qu’être maman ne serait pas facile et tu étais prête à vivre le beau comme le plus difficile. Tu avais lu des tonnes de livres et d’articles sur internet. Avant même de donner la vie, tu faisais partie de quelques groupes de mamans qui semblaient avoir les mêmes valeurs que toi. Tu lisais Lire la suite…

C’est désagréable pour moi de porter la vie

C’est fascinant de le voir dans tes yeux, le point d’interrogation, l’incertitude, le malaise que tu ressens quand je te dis à quel point c’est désagréable pour moi de porter la vie. J’ai l’impression à chaque fois, que la terre arrête de tourner et que je viens de dire le plus gros blasphème qui existe.   Toi, Lire la suite…