Quand papa et maman ne s’aiment plus

parents with kid father leaving

Je le sais. Tous les professionnels le disent. Les enfants essaient toute leur vie de ramener leurs parents séparés ensemble. C’est un non-sens pour eux que les deux êtres qu’ils aiment le plus au monde ne s’aiment plus, alors qu’ils se sont déjà suffisamment aimés pour envisager de fonder ensemble une famille.

Je le sais. Je le comprends. Mais mes amours, laissez-moi vous expliquer pourquoi ça n’arrivera pas pour votre père et moi. Pourquoi ce n’est pas souhaitable pour personne.

Vous étiez tellement petits au moment de la séparation que vous avez sans doute oublié ce qui se déroulait au quotidien sous vos petits yeux tout naïfs. Vous n’avez pas remarqué à quel point papa et moi étions un mauvais assortiment, à quel point nous étions malheureux, ensemble. Vous idolâtrez ce qui se jouait sous votre nez. Vous avez effacé de votre mémoire toutes ces chicanes dont vous avez malheureusement été les témoins impuissants. Vous n’avez gardé que les images qui vous plaisent, celles qui vous font bien vous sentir. Vos petits cœurs d’enfant ont embelli la réalité. Et j’en suis bien heureuse.

Je ne voudrais pas que vous vous rappeliez de moi, assise en boule dans la salle de bain, pleurant toutes les larmes de mon corps. Je ne voudrais pas que vous vous rappeliez de votre papa fuyant la vie de famille, parce qu’elle ne correspondait pas à ses attentes. Je ne voudrais pas que vous ressentiez toute cette colère et cette amertume qui flottaient entre nous parce que je sais que vous êtes des petites éponges qui absorbent tout, le positif comme le négatif.

Je sais que vous enviez vos amis dont les parents vivent sous le même toit. Je sais que vous aimeriez n’avoir qu’une seule chambre. Je sais que vous rêvez d’un futur où maman et papa seront à nouveau amoureux… Mais ça n’arrivera pas. Nous ne sommes pas heureux ensemble, on le sait. On sait maintenant que nos personnalités ne sont vraiment pas appariées.

Et plutôt que de vous voir grandir dans une maison où l’amour est feint, où l’amour n’est pas spontané, où les non-dits, ou les trop-dits, c’est selon, planent en permanence, on a préféré vous donner la chance de partager votre temps équitablement entre deux maisons heureuses. Deux maisons où le bonheur règne. Où les rires, plutôt que les larmes, retentissent.

Ça ne nous empêche pas de jouer notre rôle de parent, d’être auprès de vous à chaque instant. D’être présents un pour l’autre quand la fatigue nous assaille, quand on a besoin de renfort. Ça ne nous limite pas. On participe ensemble à chacune des étapes de vos vies. On travaille de pair, comme deux amis. Comme deux parents qui voient d’abord au bien-être de leurs enfants.

Mais lorsque je rentre chez moi le soir, ce n’est pas votre papa qui me prend dans ses bras. Et ce n’est pas moi qui l’embrasse lorsqu’il quitte la maison. Ce sont nos conjoints respectifs, qui viennent ajouter une dose d’amour essentiel à nos vies… et aussi à la vôtre.

Je comprends que présentement vous ne voyez pas le cadeau que l’on vous fait. Je comprends qu’on va à l’encontre de ce que vous aimeriez. Mais je sais qu’on fait pour le mieux, pour vous, pour vous permettre de grandir dans deux milieux empreints d’amour, de respect et de joie.

Et un jour, vous nous remercierez. J’en suis convaincue.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *