3 raisons pour lesquelles le portage n’est pas si génial que ça

baby sling cry

Avant même d’être enceinte, tu trouvais donc ça beau une femme ou un homme qui portait son bébé. Ça semblait se faire tout seul et évidemment, quand tu as su que tu étais enceinte, tu as décidé que le portage et toi, vous seriez les meilleurs amis au monde. Tu t’es acheté la super écharpe dont tout le monde parle. Tu as été écouter les tutoriels sur YouTube. Tu as sorti ta vieille Bout’chou des boîtes qui traînent dans le sous-sol chez tes parents et tu t’es pratiquée avec. Tu étais prête. En théorie. Parce que dans la vraie vie,  ça se passe pas comme avec une Bout’chou pis oui, t’as le droit de trouver que le portage, ben c’est de la m*rde

#1  C’est pas aussi simple que ça en a l’air 

T’as ben beau avoir passé ta jeunesse dans les scouts et avoir appris à faire des dizaines de sortes de noeuds, nouer correctement l’écharpe avec un tout petit bébé dedans, c’est pas évident. Quand il y a quelqu’un avec toi pour te donner un coup de main, ça passe. Mais tout seule,t’es pas capable : tu manques de mains. Pis t’es pas certaine pantoute que ton bébé aime ça. Un coup que t’as fini, tu essaies de marcher normalement, mais c’est plus fort que toi : t’as peur que le bébé tombe. Fait que tu te promènes avec les deux mains sur le bébé comme si tu l’avais dans les bras (bravo pour la liberté de mouvement que tu enviais).

Mais tu n’abandonnes pas si facilement que ça et tu décides d’aller te chercher LE super porte-bébé ergonomique et HYPER facile à utiliser. Avec la fille méga adepte du portage en boutique, ça va. Tu l’achètes avec un pincement au cœur quand tu réalises que le porte-bébé vient de te coûter l’équivalent de deux superbes paires de jeans, mais tu veux vraiment porter ton bébé.  Quand tu arrives à la maison, t’as ben beau essayer de reproduire la magie que tu as vécue en magasin, y’a rien à faire : ton bébé hurle sa vie, tu te débats avec les attaches pis quand tu finis par réussir à installer ton précieux, tu réalises que sa position est tout sauf ergonomique et qu’il te reste une attache de trop pis que tu n’as aucune idée de l’endroit où elle doit aller.

#2  Tu ne veux peux pas vraiment TOUT faire avec bébé

Tes amies te l’ont dit des dizaines de fois : tu peux tout faire quand tu portes ton bébé. L’adepte de plein-air en toi avait donc hâte d’aller faire de la randonnée et de la raquette avec la bête. Ton premier exercice cardio-vasculaire a donc été d’installer bébé dans le porte-bébé. Tu as réussi, non sans avoir sué ta vie, et en réalisant qu’un bébé collé sur toi, c’est chaud en maudine. Mais bon, tu étais prête à tout. Alors tu es sortie et tu es partie. T’as vite déchanté après ta première randonnée (si on peut appeler ça de même) : un bébé, même en portage, ça limite les mouvements. Fait que tu avances aussi lentement que quand tu étais à quarante semaines de grossesse. Nouer tes lacets en plein milieu du bois avec bébé sur toi, c’est un sport extrême. Gravir un semblant de montagne devient un exercice de gestion de « où est ce que je mets mes pieds pour pas tomber et écraser bébé ». Et t’as abandonné l’idée de faire de la raquette avec ton précieux quand tu n’étais même pas encore sortie de la maison et que tu as réalisé qu’il faudrait que tu te penches pour mettre lesdites raquettes.

#3  Dans les endroits publics, non, ce n’est pas plus simple que la poussette

Le fameux « c’est ben plus simple porter le bébé que d’avoir une poussette à gérer » ne s’applique pas nécessairement à tout. D’abord, il faut que tu sois capable de disposer de l’espace nécessaire pour installer le bébé dans le porte-bébé. Tu fais ça où ? Dans ta valise de char ? Sur un banc ? Dans une entrée surpeuplée ? Et comment tu fais ça quand tu en as un plus vieux à surveiller ? Tu cours après le toddler en essayant d’enfiler avec douceur et zénitude le plus jeune qui braille sa vie dans le porte-bébé ? Tu vas aux toilettes avec bébé sur toi ?  Pis si tu décides d’aller essayer un chandail au magasin, mettons. Tu fais quoi avec ton chéri ? Tu le déposes par terre dans la cabine ? Tu le refiles à la vendeuse ? C’est vrai qu’en public porter bébé demande moins d’espace qu’une poussette, mais c’est pas moins de gestion.

Le problème (si c’en est un), c’est que tu l’aimes ta poussette. Tu aimes pouvoir mettre ton café dans le porte-gobelet. Mettre tes sacs dans l’espace de rangement dessous. Pouvoir bouger librement. Pouvoir aller te promener dans le parc et te pencher pour attacher tes souliers. Pouvoir gravir un semblant de montagne (s’il y a un sentier, évidemment) en sacrant que t’as pu de cardio.  T’aimes ça regarder ton bébé dormir dedans et lui voir la petite face cute quand il s’émerveille devant les choses qu’il voit autour de lui. Fait que profite de ta poussette. Prends ton bébé dans tes bras et colle-le en masse.

T’es pas obligée d’aimer ça le portage. T’es pas obligée de te forcer à en faire. T’as le droit de trouver ça cute chez les autres. T’as aussi le droit de conserver précieusement le porte-bébé en te disant que si t’en as un autre, avec celui-là, ça va peut-être fonctionner. Tu le revendras sur Kijiji dans une couple d’années.

Édith Deschambault
ÉDITH DESCHAMBAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *