Vous restez ensemble pour les enfants

family breakfast

Tu dois l’admettre, tu penses encore parfois avec un peu de nostalgie au couple que vous formiez à vos débuts.  Tu te rappelles les étincelles dans vos yeux, la complicité, l’avenir devant vous.  Vous étiez amoureux.  Assez pour fonder une famille.  Assez pour bâtir ensemble quelque chose de plus grand que vous.

Puis, vous vous êtes lancés dans cette aventure sans vous douter que c’était plus que ce que vous étiez capables de supporter comme amoureux.  Ce quelque chose de plus grand que vous, c’était plus que vous n’étiez capables d’en prendre pour continuer à vous donner l’un à l’autre.

La vie de famille, les trop nombreuses obligations, la routine, les responsabilités, la fatigue accumulée et les mille déceptions rencontrées en chemin ont eu raison de l’amour qui existait entre vous.  Vous avez dû vous rendre à l’évidence, après la venue des enfants, ce qui était là à vos débuts n’y était plus, et ce qui en restait n’en avait même pas une proche odeur.

Cette évidence vous a fait mal, vraiment mal.  Vous avez pleuré longuement, ensemble et séparément.  Et quand vos larmes ont commencé à sécher, une autre évidence vous est apparue.  Vous n’étiez plus amoureux, mais aucun de vous deux n’avait d’urgence de quitter le navire dans lequel vous vous étiez embarqués.  Aucun de vous deux n’avait de rancune excessive envers l’autre ou le cœur rendu ailleurs, vous empêchant de continuer.  Aucun de vous deux n’était à ce point malheureux qu’il sentait le besoin de faire éclater votre famille.

Ensemble, vous avez donc pris la décision de rester.  Pour vos enfants, surtout, mais aussi un peu pour vous.  Parce que vous n’aviez ni l’envie, ni le courage, ni la force de recommencer une autre vie et que vous n’étiez pas pris par ce besoin souvent vital de bien des couples qui ne s’aiment plus de vous séparer, pour recommencer à respirer librement.

Après que le constat de l’échec de votre relation amoureuse a été encaissé et que votre décision de rester ensemble malgré tout a été bien assumée, les choses se sont placées.  Positivement.  Le temps a passé et vous êtes toujours ensemble.  Vous ne vous leurrez pas, c’est pas vraiment par besoin d’être avec l’autre que vous le faites, mais ce mode de vie vous convient.

Vous avez même appris à vous aimer autrement.  L’amour comme vous l’aviez connu n’est plus, mais il s’est transformé en autre chose.  Quelque chose de difficile à nommer, mais quelque chose de beau qui continue quand même de se développer entre vous.  À travers les difficultés de la vie de famille, puis de la vie simplement, vous êtes là l’un pour l’autre.  Vous vous supportez l’un et l’autre et vous profitez ensemble d’une qualité de vie que vous n’auriez plus si vous étiez seuls, chacun de votre côté.

Tu dois l’admettre, tu ne sais pas combien de temps ça va durer.  Tu te rappelles les étincelles du début et tu te doutes bien que si l’un de vous deux les croise dans les yeux d’un autre sur son chemin, les choses pourraient changer.

Mais pour l’instant, vous êtes bien de cette façon et c’est tout ce qui compte.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *