5 solutions pour limiter ta crissitude maternelle

family in living room

Être la mère attentionnée, l’épouse dévouée et la travailleuse acharnée comporte son lot de complications. Y’a des journées où c’est mieux que d’autres. Des journées où ça va mal, mais vraiment mal. Voici une liste de moments où tu as dépassé les limites et où tu aurais dû caller off pour préserver ta santé mentale.

#1  La gestion matinale 

Problème : tu n’as pas marqué de points ce matin quand tu as crié (entre deux respirations étouffées avec un nombre impressionnant de veines qui menaçaient de t’exploser dans la face) parce que tes p’tits ne s’habillaient pas assez vite, ont échappé la confiture sur leur linge, ont oublié de se brosser les dents et ont étiré le temps jusqu’au BOUT de ta patience. T’sais, le bout du bout.

Solution : sois forte et prends une grande respiration; tu crieras quand tu seras seule dans ton auto.

#2  La routine : le boulot, les rendez-vous, etc.

Problème : tu dois te repentir d’avoir voulu partir et laisser toute la maisonnée s’organiser toute seule. Ben oui toi, toute seule ! Tu rêves secrètement de laisser ton chum gérer les matins désorganisés (voir point 1), les soirées chaotiques, les souliers perdus, le deuxième rendez-vous chez le dentiste manqué parce que tu as oublié, le lunch du p’tit pis l’heure du dodo. Arrête fille!

Solution : tu as le droit à un congé, un moment juste pour toi. Alors, va au spa, va magasiner ou voir une amie. Ton chum va être capable de garder s’occuper de vos enfants.

#3  L’éducation de tes enfants vue par ta belle-mère

Problème : tu as le droit d’avoir TON opinion sur l’éducation de TES enfants. Alors, quand ta belle-mère te dit de faire ceci au lieu de cela parce qu’elle se prend pour Dieu, que tu as pris une mauvaise décision ou qu’elle donne un plat de bonbons aux enfants alors que tu avais dit non, qu’elle juge le linge de la p’tite et qu’elle ferait tout mieux que toi.

Solution : tu as deux choix, fille. Sois-tu ravales ta salive pour la dixième fois (ou peut-être plus) et tu évites une guerre nucléaire ou tu prends ton courage à deux mains et tu lui dis ce que tu penses une bonne fois pour toutes. Au pire, tu seras out pour un moment et entre toi et moi, c’est bien correct ainsi. GET OUT OF MY LIFE!

#4  Ton troisième enfant chum

Problème : tu l’as encore maudit ce soir parce qu’il avait besoin de repos, allongé sur le divan, télécommande au bout des doigts. Tu l’as détesté parce qu’il t’a demandé si tu avais lavé son linge. Tu l’as haïs parce qu’il t’avait promis de t’aider et que, tu passes finalement la soirée à gérer la barque. Il t’a regardé faire le souper et a osé critiquer celui-ci.

Solution : un bon conseil ? Fais la même chose; arrive de travailler, mets ton linge mou, assieds-toi sur le divan avec les enfants et attends son retour en lui demandant le plus gentiment possible « Qu’est-ce qu’on mange pour souper? ». Les spécialistes disent qu’il faut constamment se renouveler et surprendre l’autre pour que son couple reste fort. Entre toi et moi, il va être vraiment surpris!

#5  Les tâches ménagères et ta gestion du risque

Problème : tu te dévoues corps et âme aux tâches ménagères; lavage, ménage, préparation des repas et en guise de remerciement, une fois le dos tourné, tu reçois une pluie de petits blocs de couleur éparpillés du salon à la cuisine ou un enfant-que-quoi-tu-fasses-pour-souper-j’en-mangerai-pas.

Solution : pour arriver à tes fins, les sacs à ordures sont généralement une bonne menace pour forcer tes p’tits à ranger les jouets à vitesse grand V. Pour l’enfant récalcitrant, demande à ta belle-mère puisqu’elle sait mieux faire que toi (voir point 3)!

Pis dans les faits, d’une mère à une autre, on le sait toutes que quand tu t’endors une fois ta journée terminée, tu penses déjà au souper du lendemain, aux vêtements pour les enfants, parfois même à certains dossiers du travail que tu as laissés derrière toi quand tu a quitté pour la garderie. Mais fais-moi le plaisir de prendre une grande respiration pis un peu de temps pour toi.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *