Soir de crème molle : ton souvenir d’enfance VS ta réalité de mère

little boy with icecream

C’est mardi soir. Il fait beau. Le p’tit a dévoré son pâté chinois comme un ogre. Ton chum a fait la vaisselle. Fait que c’est là que t’as une brillante idée. On s’en va manger une crème molle à la crèmerie du coin.

Tu penses que ça va se passer comme dans tes souvenirs d’enfance. Oui. Sauf qu’aujourd’hui, c’est toi la mère.

Ça commence à la maison, quand l’héritier décide qu’il ne coopère pas à ton goût et que tu le menaces déjà de ne pas aller manger de crème glacée s’il n’écoute pas. Alors qu’au fond, c’est toi qui rêves d’une petite vanille trempée dans le choco-caramel fleur de sel.

Arrivés à ladite mine d’or, faut croire que t’es pas la seule qui a eu cette idée là fille, parce qu’il y a une file jusqu’au coin de la rue. Prépare ton équipe mentalement, va falloir attendre son tour.

Après plusieurs interventions disciplinaires, touche pas à ça, liche pas ça, grimpe pas là, c’est enfin à toi que la caissière fait signe. L’enfant s’exclame qu’il veut un cornet au chocolat. Super, une mini au chocolat ce sera. La commis bien attentionnée lui dépose même un gummy bear sur le dessus. Yes! un bonbon. Non, tu veux dire, Shit ! un bonbon. Ce n’est pas un jaune qu’il voulait, c’est un rouge. Ce n’est pas juste un qu’il voulait, c’est le bac au complet. Elle venait de créer un monstre.

Première crise échappée de peu. Voilà la deuxième qui se présente à tes pieds. T’as à peine un pied de mis sur la terrasse que le rejeton sur deux pattes vient d’échapper son cornet. Mais ça, c’était écrit dans le ciel anyway. En tant que mère indigne, tu reprends le cône en vérifiant l’état général, t’essuies les deux-trois petits cailloux et tu lui remets entre les mains en espérant que ça tienne en place.

Tu ne pensais pas si complexe d’expliquer à un enfant comment licher sa crème glacée stratégiquement pour éviter que ça coule ! Sur ses doigts. Sur ses mains. Sur son chandail, que t’avais préalablement choisi blanc pour la sortie. Pis t’as oublié les lingettes dans le char, fait que t’es pognée avec la p’tite serviette niaiseuse autour du cornet pour tenter de limiter les dégâts.

Pour lui changer les idées, tu lui donnes une bouchée de ton cornet. Quelle erreur ! T’essayes tant bien que mal de le convaincre de manger le sien. Hélas. Fuck la molle au chocolat. C’est maintenant le tien qu’il veut. Et comme t’es le genre de mère qui choisit ses combats, c’est toi qui finis avec la semi-mouillée au chocolat.

Malgré tout ça, sache que c’est à ton tour de créer de beaux souvenirs dans la tête de ton enfant. Parce que lui, il s’est régalé!

Rose-Marie Martel
ROSE-MARIE MARTEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *