Hommage à toi, la maman d’accueil

woman and kid hands

Tu es une maman. Un peu différente, mais une maman quand même. Et je veux te rendre hommage aujourd’hui.

Pour toutes sortes de détours que la vie t’a fait emprunter, tu n’as peut-être pas porté d’enfants en toi. Tu en n’as peut-être pas eu autant que tu en voulais. Ou tu as simplement la ferme croyance que tous les enfants méritent d’avoir un bon départ dans la vie, que tous les enfants méritent d’être aimés également. Peu importe la raison.

Je veux te rendre hommage à toi, la maman d’accueil. Toi que j’admire tant.

Toi, la femme qui fait preuve d’un dévouement sans faille. Toi, la mère qui porte en elle l’espoir infini d’un avenir meilleur. Toi, la maman qui démontre l’existence du véritable amour inconditionnel.

Tu es exceptionnelle.

Être maman n’est pas une mince tâche. Être maman de famille d’accueil encore moins. En plus des difficultés auxquelles nous faisons face tous les jours, être une maman d’accueil comporte de nombreux défis supplémentaires. Défis que très peu d’entre nous, les mamans ordinaires, sommes en mesure de surmonter.

Mais toi, tu y arrives. Haut la main.

Semaine après semaine, année après année, tu accueilles sous ton toit des enfants au lourd passé. Des enfants qui sont parfois dans l’impossibilité de nommer toutes les horreurs qu’ils ont vécues. Des enfants qui partent avec trois prises au grand jeu de la vie. Et toi, tu es là pour leur donner la chance de recommencer une nouvelle partie. Même si c’est parfois un apprentissage ardu. Même si les règles doivent être apprises une à une. Même si souvent, tu retournes à la  case départ.

Tu portes en toi toute la patience du monde.

Les enfants qui entrent chez toi sont en manque d’amour. Ils ont eu le cœur brisé plus souvent qu’à leur tour. Tu ne demandes qu’à les couvrir de ton affection, mais bien souvent, ils te rejettent. Par peur d’être blessés de nouveau, ils te blessent par leurs paroles. Par leurs crises. Ils se blessent eux-mêmes, ne sachant pas quoi faire de toutes ces gentillesses que tu leur offres. Mais toi, tu n’abandonnes pas. Tu sais que malgré leur difficulté à se laisser aimer, ils méritent plus que quiconque de l’être. Tu leur ouvres les bras, pour calmer toute la violence qui gronde parfois en eux.

Mais surtout, lorsque tu accueilles un enfant chez toi, c’est ton cœur que tu lui ouvres. Afin de réparer le sien.

Une maman d’accueil comme toi, ça doit aussi faire face au système. Parfois, il t’aide à protéger ces enfants au cœur meurtri. Parfois, il te met des bâtons dans les roues et te brise le cœur à toi, la mère qui est censée les réparer. Tu as vu certains de tes enfants retourner dans leur « vraie » famille. Tu as eu si mal de les quitter. Tu as parfois remis en doute ton rôle dans leur vie. Tu as aussi parfois remis en doute la décision de celui qui te les a enlevés. Tu as trouvé difficile de recroiser ces enfants au détour d’une rue, plusieurs années plus tard, sans échanger un mot. Une telle distance malgré tant de choses partagées. Mais tu as continué de croire que tu avais fait une différence pour eux.

Tu fais preuve d’une résilience hors du commun, ma belle maman d’accueil.

Ce que tu apprends à ces enfants n’a pas de prix. Tu leur apprends ce qu’est le véritable amour. Tu leur apprends le respect des autres, mais surtout de soi-même. Tu leur bâtis une estime d’eux-mêmes, tu leur permets de croire en eux, en leurs possibilités. Tu leur apprends à se faire des amis. Tu leur fais voir ce qu’est une famille. Tu leur offres des racines, un port d’attache, une sécurité. Tu leur fais confiance, malgré les embûches. Pour qu’ils se fassent confiance aussi.

Et même si avec les années, tu as compris qu’on ne peut pas sauver tout le monde, tu continues d’ouvrir ta maison à ces petits êtres qui t’apprennent à toi aussi à être une meilleure personne.

Je te rends donc hommage à toi, ma belle maman d’accueil.

Toi qui changes l’humanité, un enfant à la fois.

Audrey Roy
AUDREY ROY

2 thoughts on “Hommage à toi, la maman d’accueil

  1. Myriam Répondre

    Très touchant!

  2. marjolaine carbonneau Répondre

    Au nom de toutes ses personnes qui ont le courages de prendre en charges des petits enfants sans défence!!! Je te lève mon chapeau cousine 🙂 Il faudrait encore beaucoup de gens comme toi 🙂 Pour aider ses jeunes et leurs apprendre les bonnes choses 😀 BRAVO COUSINE !!!! XXXXX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *