Nos amitiés délaissées

woman at friends dinner

Tu ne voulais pas que ça arrive, tu avais bien naïvement prévu que tu ferais tout en ton pouvoir pour garder en vie votre amitié. Tu regardais les autres en te disant que toi, ça ne t’arriverait pas.

Vous êtes amis depuis si longtemps.

Au cours de vos nombreux soupers, vous discutiez de votre avenir. Vous projetiez, chacun de votre côté d’avoir des enfants éventuellement. Puis certains en ont eus. Mais pas toi, mais pas vous. Vous assistiez à plusieurs beaux moments des débuts de la vie des enfants de chacun. Vous tentiez de vous voir malgré vos horaires chargés.

Puis, vos soupers improvisés  se sont espacés et ont disparu. Normal, que tu t’es dit, avec de jeunes enfants, on ne dort pas souvent. Mais tes amis te manquaient tellement.

Les années ont passé et votre tour est venu. Tu croyais que d’avoir toi aussi un beau bébé te rapprocherait finalement de tes vieux amis d’antan. Mais tu n’avais pas réalisé que les leurs avaient vieilli et qu’ils ne vivaient plus ce que tu te devais maintenant d’apprivoiser.

Un fossé, plus grand, s’est creusé. Et le temps a passé.

Aujourd’hui, tu te sens mal de ne pas avoir autant entretenu ces amitiés que tu l’aurais souhaité et tu réalises que tu n’as plus l’énergie que tu aimerais avoir pour poser ces gestes qui te rapprocheraient de ces amis perdus.

Malgré ta vie familiale bien remplie et ta carrière qui se porte bien, l’aspect social de ta vie est déficient et tu en ressens vraiment l’impact, comme un vide laissé au fond de toi-même.

Heureusement, certains de tes amis comprennent et te rassurent en te disant que vous vous retrouverez bien dans vingt ans, lorsque les enfants de tous seront grands. D’ici là, il faut savoir prendre ce qui passe et se rassurer sur l’amour que l’on se porte et sur l’importance de cultiver l’amitié.

Petit à petit, aussi, tu fais le grand ménage et tu penses avec nostalgie à ceux à qui tu as silencieusement dit adieu. Non pas par rancœur, mais parce que la vie vous a finalement fait prendre des chemins différents.

Et à cela s’ajoutent de nouvelles amitiés. Par le biais des activités des enfants, à l’école ou à l’aréna. Aussi fortes que celles qui perdurent malgré la vie et qui t’apportent autant ou plus et qui comblent ce que les autres ne peuvent plus te donner.

Tu réalises que l’amitié, au même titre que l’amour et la famille, est importante et que tu dois lui tailler un place malgré la fatigue et l’envie de rester à la maison. Parce que ces amis, de près ou de loin, à certaines époques de ta vie, aujourd’hui ou demain, sont importants dans ta vie.

Julie Ducasse
JULIE DUCASSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *