Tu es ma fin du monde

bras enfant sommeil

Avant ta naissance, j’étais persuadée que j’avais compris. Que je connaissais la direction que prenait ma vie. Que tout était déjà en place et que j’étais comblée. Que rien ne faisait plus de sens que tout ce que je savais déjà.

Puis, tu es arrivé, toi, ma fin du monde. Et le monde tel que je le connaissais a cessé d’exister. Il a été remplacé par quelque chose de plus doux et de plus effrayant à la fois. Il a été remplacé par un besoin impératif de vivre et de te tenir la main tout en craignant, quitte à rester éveillée des nuits durant, de ne pas pouvoir te protéger de la laideur du monde.

Du haut de tes quelques semaines, tu m’as appris que pendant toutes ces années, le sens que j’avais donné à ma vie était parfaitement futile. Que si je m’étais demandé maintes fois de quoi serait fait demain, je ne me poserais dorénavant plus jamais la question. Ou, tout du moins, plus jamais de la même façon. Que le rôle que j’avais maintenant à jouer était si grand, si merveilleux et si angoissant que je m’y dédierais jour et nuit à travers toutes les épreuves, les rêves et les années que nous traverserions jusqu’à la fin, cette fin que je balayais du revers de la main parce qu’elle me tenaillait les entrailles à chaque fois que mon esprit s’y arrêtait.

J’ignore d’où provient cet amour qui m’a envahie dès que j’ai posé les yeux sur toi. Souvent, je me demande comment il est possible d’aimer autant. D’aimer aussi fort. D’aimer à s’en arracher le cœur d’inquiétude et de bonheur. De façon aussi inconditionnelle. Aussi systématique. Sans jamais de relâche. Sans jamais de questionnement. Sans jamais de doute.

On m’avait dit qu’avoir un enfant allait changer ma vie. Mais on ne m’avait pas prévenue que tu serais ni plus ni moins que la fin de mon monde au profit d’un autre si vaste et si profond que je souhaiterais m’y perdre jusqu’à la fin de mes jours.

Je t’aime, mon amour.

Tu es mon tout, tu es le sens de ma vie, tu es ma fin du monde.

logo parfaite maman cinglante


3 thoughts on “Tu es ma fin du monde

  1. Gytane Répondre

    Et quand ,Elle n’esi plus que fais -tu ? Tu essaies de survivre a Ton Enfant qui a décidée dans finir avec la Vie ,Moi Elle est partie le 8 aout 2014.Le suicide est pour Ton Enfant la Fin de sa souffrance .Pour Toi c’est le début de la Tienne .Aujourd’hui pour Moi ,c’est la Fin car j’ai signée les papiers qui mets Fin a sa Vie .Avec le Notaire dernier Papiers qui clot la Succession pour Ex c’est réglé .Pour Moi sa Mere cela clos un chapitre ,mais le Deuil de Ma Fille n’est pas finis .Le meilleur transport pour Ma Fiile c,est mon Coeur ,cetteplace qui est gravé dans Mon Coeur depuis 12 aout 1979 qui me suivra Toute Ma Vie ,jusqu’a ma Mort .Ma Fille ,Mon Enfant que j’aimerai jusqu’a mon dernier souffle .Ma Fille que j’apperai Toujours ma Grenouillexxx

  2. Isabelle Répondre

    Wow ! Que de mots justes et puissants qui décrivent parfaitement ma vie de maman… C’est une petite douceur que de voir que tu réussisses à me faire (à nous faire!) voir tout ce côté si puissant de l’amour parental… Merci !

  3. Annie Répondre

    C’est bien dit!
    Mon monde a pris fin deux fois plutôt qu’une : à la naissance de mes jumelles (ouf, une vraie fin du monde!) puis à la naissance de mon garçon pour lequel nous avons eu un diagnostic de déficience intellectuelle dès l’âge de quelques semaines. C’est le monde entier qui s’écroule. Ça brasse beaucoup de valeurs et remets en question nos priorités.
    Heureusement, même si le monde autour ne change pas nécessairement, nous oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *