Ma belle amie

couple lesbienne enceinte

Mon amie,

Quand tu m’as annoncé que toi et moi, on ne pitchait pas pour la même équipe, j’ai tout de suite senti que t’avais peut-être décidé de faire le deuil de la vie familiale. Celle dont t’avais tant rêvée depuis ta tendre enfance. T’sais, la job stable, le chien, l’amour avec un grand A pis toute, j’suis certaine que t’as pensé que tu n’étais plus faite pour ça.

Hier, entre deux épisodes de vaisselle, je me suis souvenue à quel point j’avais eu un drôle de sentiment mitigé à ce moment-là. J’étais tellement fâchée de savoir que t’allais devoir passer à travers un long et épais mur de regards désapprobateurs et de répliques ben ordinaires. Sans que je puisse comprendre ce que c’était. Mais aussi tellement triste de penser que moi, j’allais probablement avoir droit au plaisir de devenir maman sans que l’on puisse partager ce beau bonheur-là ensemble.

Fait que quand tu m’as dit que t’étais en travail et que les contractions te faisaient donc ben mal, j’ai versé quelques larmes. Parce que j’ai eu envie de me taper sur la tête au souvenir que l’idée de fonder une famille, ce n’était pas fait seulement pour les hétéros. Je ne le pense pas du tout, mais inconsciemment, ça m’a traversé l’esprit.

Parce que je suis nerveuse pour toi. J’ai tellement envie que tout soit parfait. Et surtout parce que je suis si fière de toi, de ta force, de ta détermination.

Ma belle, je n’ai jamais pensé un quart de seconde que cette job-là n’était pas faite pour toi. Que l’on soit amoureux d’un homme ou d’une femme, l’important c’est que cet amour soit vrai et sain et s’il y a quelqu’un qui est prêt à aimer contre vents et marées, c’est bien toi. Toi, qui est capable de gérer les crises de nerfs et qui est capable d’avoir la meilleure écoute sur terre, je suis bien prête à en témoigner.

La p’tite minette qui est sur le point de se montrer le museau ne sait pas du tout ce qui l’attend sur terre. Elle va vivre les mêmes choses que tous ses amis à quelques différences près; la poussée dentaire, les rhumes, la rentrée en CPE et j’en passe. Viendra bien un temps où elle vous demandera comment ça se fait qu’elle n’est pas exactement comme les autres. Pourquoi elle, elle a deux mamans et qu’elle n’en a pas de papa. Par la suite, elle va vous demander c’est qui, son papa à elle. Pourquoi elle ne peut pas savoir son nom. Pourquoi elle ne l’a jamais vu. Et comment ça se fait, qu’il ne fera jamais partie de sa vie.

Te connaissant comme le fond de ma mitaine, je le sais bien, que tu vas pleurer parce que tu ne sauras pas comment gérer toute l’incompréhension que ça va lui occasionner, même si vous aviez prévu quoi et comment lui dire depuis tant d’années. Car vous deux, blesser intentionnellement autrui, vous ne connaissez pas ça. Même si au départ, quand vous avez décidé d’aller de l’avant dans l’idée de fonder une famille, c’est sûr que vous en avez discuté. Que vous vous êtes consultées. Et que ça en a pris plus d’une, conversation, pour en arriver à cette décision. Justement par peur du rejet et de l’intimidation que risquait de subir votre enfant.

Mais on ne peut rien y faire à tout ça, que l’on soit enfant d’une famille homoparentale ou n’importe laquelle autre. Malheureusement.

Présentement en attente que t’accouches, en ayant moi-même quelques crampes tellement j’suis excitée, je souhaite au monde futur, qu’il soit rempli de gens comme vous deux. Aimantes, attachantes, empathiques, ouvertes d’esprit, jeunes de cœur et j’en passe.

Si on pouvait tous avoir la chance que j’ai, celle de pouvoir partager ma vie avec des êtres aussi fabuleux que vous, je suis certaine que le monde en serait meilleur.

Merci à vous de pouvoir perpétuer cet amour-là avec la petite fille qui est prête à venir au monde.

Lâche pas ma grande enflée, le meilleur est à venir, ça va bien aller.

Mélissa Rondeau
MÉLISSA RONDEAU

Une réflexion sur “Ma belle amie

  1. Mélanie Clément Répondre

    WOW quel beau texte!!!
    Je suis moi même en couple avec ma conjointe depuis 14 ans ça n’a pas toujours été parfait à la vue des autres et les incompréhensions de la planète entière mais nous sommes fière du chemin que nous avons parcouru et notre famille est la plus belle chose au monde qui pouvait nous arrivée. Nous avons 2 magnifiques garçons et nous sommes en démarches pour le/la 3e petite merveille qui viendra embellir encore plus nos vies. Merci pour ce beau texte touchant et rempli d’amour votre amie est bien chanceuse de vous avoir 🙂 bon accouchement à elle et sa conjointe je leur souhaite beaucoup de bonheur!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *