J’ai dû faire le deuil de mon enfant en santé

Bien avant ta venue, faire pour le mieux pour toi était un souhait. Arrêter de fumer bien avant la grossesse, avoir une hygiène de vie suffisamment saine, ne pas boire une goutte d’alcool une fois enceinte. Toutes ces précautions, bien qu’elles me soient aussi bénéfiques, avaient pour but de t’offrir un maximum de chances d’être Lire la suite…

À ma petite battante

Depuis que tu es née, tu as passé plus de temps ici à l’hôpital, entre ces murs gris, que dans ta chambre. Celle qui a été décorée pour toi, celle que tes toutous gardent précieusement. La maison est bien silencieuse sans toi. La bassinette vide, la balançoire qui ne berce plus, les petits vêtements bien Lire la suite…

Mon enfant, c’est toi qui me permets de rester debout

Mon trésor, Depuis quelques semaines, ta vie a changé du tout au tout. Brutalement. À cause d’une affaire microscopique au nom étrange. Un mal invisible, pas très concret pour des minis comme toi. Quand tout a commencé, j’ai dû t’expliquer que tu ne pourrais plus aller jouer chez ton ami pour un temps.  J’ai dû Lire la suite…

Je ne vois pas le jour où tu seras fière de moi, maman

Maman, Un matin d’été, tu m’as mise au monde. Tu m’as enseigné la vie au mieux de tes connaissances. Tu m’as donné ton amour et tu m’as appris à être juste et bonne envers les autres. Tu m’as appris à aimer les petites choses de la vie. Tu m’as transmis de bonnes valeurs et tu Lire la suite…

À ma fille, ma guerrière

Ma grande fille, Tu as presque tes onze ans. Tout ce que tu as pu surmonter depuis ta naissance est tout simplement irréel. Depuis que tu es sortie de mon ventre, tu as enchaîné les rendez-vous médicaux sans broncher. Passant de médecin en médecin, tu as laissé chacun d’eux t’examiner sans même te plaindre. Heureusement Lire la suite…

À toi, la maman résiliente

À toi, la personne qui fait preuve de résilience, celle qui a survécu à l’impensable, à l’innommable, Je voulais te dire que j’admire ce courage et cette force que tu as su puiser en toi pour te reconstruire. Parce que tu as su combattre la plus atroce des souffrances, la plus cruelle des guerres en ton for intérieur. Lire la suite…