Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, voici ce que vous verrez

regarder une mère

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, vous verrez la véritable banque humaine inépuisable de données diverses qu’elle est. Vous verrez qu’elle sait exactement ce que son premier mange le matin quand il est bougon, comment précisément calmer son plus jeune quand il fait une colère, quand est le rendez-vous chez le médecin du cadet, le vaccin du bébé, la rencontre avec le professeur de l’ainée, celle avec l’éducatrice à la garderie et même la liste des aliments proscrits à l’école ainsi que l’horaire de la journée.

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, vous verrez tout ce temps qu’elle consacre chaque semaine à l’élaboration des menus et des lunchs de la semaine, en prenant soin de penser aux goûts et désirs de chacun.

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, vous verrez tous les efforts mis dans cette nouvelle recette de muffins qu’elle offre à ses petits ou ce souper maison cuisiné avec amour avec le petit dernier dans les bras.

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, vous verrez sa capacité à penser à tout. À laver les vêtements de sport à temps pour la journée d’éducation physique, à envoyer le crayon spécifiquement demandé par la professeure le lendemain, à planifier les rendez-vous et les appels pour chacun, les choses à payer et les activités spéciales à organiser en plus de jongler avec la lessive qui ne finit jamais, le lave-vaisselle à partir et à vider, les bains à donner, les nez qui coulent à essuyer.

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, vous verrez sa capacité à gérer le chaos familial malgré l’absence d’un sommeil adéquat depuis bien plus longtemps qu’elle ne saurait se rappeler. Vous verrez ses frêles épaules derrière son apparente solidité. Vous verrez sa fragilité derrière son sourire. Vous verrez son besoin de reconnaissance derrière sa crise de colère. Vous verrez l’amour inépuisable et inconditionnel pour ses enfants derrière ses larmes de culpabilité après avoir haussé le ton sur eux, bien malgré elle, dans un excès de fatigue, fatigue qu’elle ne sent même plus tellement elle fait partie de son quotidien depuis si longtemps.

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, vous verrez ce corps qui n’est pas fragile comme les préjugés le laissent entendre. Ce corps qui porte des marques, ce corps qui fut meurtri par l’accouchement, ce corps qui est surmené, constamment, et qui tient debout, encore et toujours, malgré les nuits blanches et l’accumulation. Observez et vous verrez sa fatigue, aussi grande que l’univers, aussi grande que son amour pour ses enfants.

Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, si vous prenez ce temps qu’elle ne prend plus, vous verrez bien plus qu’une femme avec des enfants à son bras. Vous verrez une maman qui porte tout un monde sur ses épaules avec une apparente facilité qui ne le rend pas moins lourd. Vous verrez qu’elle tente de porter le poids de l’univers, son univers et celui de sa famille, mais qu’elle n’a que deux mains. Prenez le temps de l’observer, réellement, et partagez avec elle ce poids du monde, pour un temps, pour la laisser souffler, pour la laisser se reposer, pour la laisser être, un instant, et pourquoi pas un autre encore.

Crédit : Oksana Shufrych/Shutterstock.com
C'te mère là
C'TE MÈRE LÀ

Une réflexion sur “Si vous prenez réellement le temps de regarder une mère, voici ce que vous verrez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *