Chéri, je ne veux pas que tu te fasses vasectomiser

sad couple

Chéri,

Je ne veux pas que tu te fasses vasectomiser parce que je n’arrive pas à mettre totalement le projet bébé sur le mode arrêt sans possibilité de retour en arrière. Je sais que tu m’as parlé de la vasectomie pour me signifier que pour toi c’est fini, que notre famille est complète et parfaite comme ça, mais c’est difficile de mon côté de savoir que je ne porterai plus jamais la vie.

Je ne veux pas que tu te fasses vasectomiser parce que ça me fait peur. Oui, ça me fait un peu peur de passer à une autre étape en clôturant la fin du chapitre bébé. Depuis que je suis toute petite, je rêve d’avoir des enfants et une maison remplie de rires et de cris de joie. Ce rêve a été réalisé, mais de savoir qu’il ne prendra plus davantage d’ampleur est difficile à accepter. Je sais qu’on trouvera plein de nouveaux projets de vie pour combler le temps en plus que nous aurons, entre autres en éduquant nos enfants, mais une part de moi demeure craintive à l’idée de mettre un crochet à côté du point “avoir des enfants” de ma liste de vie.

Je ne veux pas que tu te fasses vasectomiser parce que ma tête, mon cœur et mon corps ne sont pas prêts à éteindre la très très mince possibilité qu’un bébé surprise se pointe le bout du nez. Je ne suis pas prête à mettre un X sur le “tout d’un coup qu’on reçoit un cadeau de la vie”. Je ne dis pas que je ne vis que pour cela et que c’est ce que je souhaite, mais de garder la porte à peine entrouverte m’aide à faire le deuil que je n’aurai plus de bébé.

Je ne veux pas que tu te fasses vasectomiser parce que m’occuper de la contraception n’est pas un problème pour moi. De plus, ma contraception est réversible et peut être arrêtée dès qu’on le veut alors que de renverser une vasectomie est beaucoup plus compliqué. J’ai peur que d’ici deux ou trois ans, alors que nos enfants vieilliront, tu changes d’avis, que toi aussi tu veuilles un petit dernier et que l’idée de repasser sous le bistouri freine tes ardeurs.

Chéri, même si je ne veux pas que tu te fasses vasectomiser, je vais respecter ton choix et ton désir de le faire parce que c’est ton corps, ta décision. Jamais je n’accepterais que tu m’obliges à me faire avorter ou encore à porter la vie alors que je ne le veux pas. Dans ces circonstances, comment pourrais-je t’imposer ma vision, t’interdire de te faire vasectomiser alors que c’est ce que tu veux, toi ? Je t’exposerai mes points, on en discutera, mais je te soutiendrai peu importe la finalité. Je serai à tes côtés, mais sois indulgent avec moi si je n’arrive pas à contenir quelques larmes.

Miranda Dessureault
MIRANDA DESSUREAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *