Mon homme, quand tu es rentré ce soir, tu n’as rien dit parce que tu n’as rien vu

annoyed woman in kitchen

Mon homme, quand tu es rentré ce soir, tu n’as rien dit parce que tu n’as rien vu.

Pendant ton absence, j’ai pourtant rangé les jouets, la vaisselle, la pile de linge et tout ce qui traînait dans la cour. J’ai bâché la mini piscine, passé la balayeuse sur deux étages, nettoyé le comptoir de la cuisine, les plaques de cuisson et les salles de bain. J’ai aussi vidé la valise du week-end chez ton frère, changé les draps du petit, ramassé ses livres éparpillés, préparé son pyjama et son souper.

Mon homme, quand tu es rentré ce soir, tu n’as rien vu parce que tu ne vois plus ces choses-là.

Oh toi, mon amour, tu gères les comptes, l’intégralité des papiers, les autos, et des tas de tâches et de commissions que ça m’achale de faire avec le petit. La différence, et c’est ce qui fait mal, c’est que  je vois ce que tu fais. Qu’on en parle. Que c’est tangible et digne d’intérêt alors que toutes mes tâches d’intérêt ménager te sont complètement indifférentes. Invisibles.

Qu’on se comprenne bien, ça ne me gêne pas de les faire. Ça me rend simplement triste que tu ne les voies et ne les valorises pas. Qu’est-ce que je devrais faire ? Quémander ma récompense comme un enfant qui a bien rangé sa chambre du genre “Eh Chéri, t’as vu que j’ai fait le ménage? T’as vu ? C’est bien, hen?’. Non.

Mon homme, quand tu es rentré ce soir, tu n’as pas vu tout ce que j’avais passé des heures à faire.

Pourtant il me semble que c’était encore hier que tu disais à quel point tu trouvais que c’était sale et bordélique chez ton frère. Ben t’sais quoi, love? C’est pas Mary Poppins qui range et nettoie en un claquement de doigts notre jolie maison où il fait bon vivre; c’est moi qui le fais, ça me prend du temps et c’est correct, mais j’ai besoin que tu le voies encore.

Mon homme, il m’arrive d’avoir envie de cesser de tout faire.

Pour que tu cherches tes lunettes soleil qui ne se reposeront pas toutes seules par miracle sur la table basse près de la porte d’entrée. Pour que tes souliers et ta tasse à café traînent jusqu’à ce que ça te dérange. Pour que ton chandail préféré revienne moins vite dans ton tiroir et que tu te demandes où il est passé. Pour que tu piles plus souvent sur des hot wheels et des figurines de la Pat’Patrouille.

Grâce à ces mille petites choses que je ne ferai plus à l’abri de ton regard, peut-être me reverras-tu.

Simone
SIMONE

2 thoughts on “Mon homme, quand tu es rentré ce soir, tu n’as rien dit parce que tu n’as rien vu

  1. cyn Répondre

    Maintenant, dit toi qu’il y en qui font ce que tu fais en travaillant de la maison ET en gérant les comptes les paperasses et les commissions et console toi 🙂

    1. Edith Répondre

      Bonjour,
      Elle ne se plaint pas de les faire, juste une reconnaissance, laquelle laisse trop souvent place à : toi ?! Tu fous rien, tu restes à la maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *