À toi, l’amie que j’ai perdue quand je suis devenue maman

unhappy mother with newborn

À toi mon amie perdue, je croyais que toi et moi affronterions toutes les marées. Je croyais qu’après tout ce que nous avions vécu et tout ce que nous avions traversé que nous serions là l’une pour l’autre pour l’éternité.

À toi mon amie perdue, ensemble nous étions uniques, ensemble nous étions une équipe dans nos mauvais jours comme dans nos plus beaux jours, ensemble nous formions un tout.

À toi mon amie perdue, ma maternité a eu raison de nous; elle nous a peu à peu fait changer, elle nous a peu à peu éloignées, elle nous a peu à peu brisées.

À toi mon amie perdue, j’aurais aimé pouvoir compter sur ta présence, j’aurais aimé ton soutien, j’aurais aimé te présenter mon bébé, j’aurais aimé partager avec toi le plus beau dans ma vie jusqu’à présent.

À toi mon amie perdue, une fissure s’est installée entre ce qui autrefois était une si belle amitié et ce que nous sommes devenues. Je garde le souvenir alors que nous étions unies. Je garde le souvenir de nous partageant une des plus belles et intenses complicités. Je garde le souvenir lointain de tous les fous rires, les bons coups et les mauvais coups que nous avons partagés.

À toi mon amie perdue, j’aimerais te dire que la distance qui s’est installée entre nous deux me désole, mais que ton silence me console; je regrette ce qui nous est arrivé, mais si tout était à recommencer, je crains que les choses se passeraient exactement de la même manière car c’était inévitable.

À toi mon amie perdue, la distance que tu as peu à peu prise m’a déçue et m’a étonnée; je ne voulais pas t’incommoder ou te déranger toutes ces fois où j’ai tenté de te rejoindre, de prendre de tes nouvelles et de te parler de ma nouvelle vie.

À toi mon amie perdue, je comprends que parfois nos réalités évoluent de façons différentes et que l’amitié comme l’amour nous oblige parfois à prendre des chemins différents afin de mieux nous accomplir.

À toi mon amie perdue, je te souhaite une vie heureuse et enrichissante. Je te promets que tous les secrets que tu m’as confiés seront bien gardés, que mon oreille sera toujours disponible pour t’écouter et que malgré tout, je serai toujours là pour t’épauler.

À toi mon amie perdue, tu garderas à jamais cette grande place que tu as dans mon cœur. Tu seras toujours l’amie que j’ai tant aimée et tu sauras toujours celle avec qui j’ai partagé ces moments où nous étions jeunes, invulnérables et libres.

À toi mon amie perdue, les temps changent, les fleurs fleurissent puis fanent, mais elles finissent toujours par renaître, souvent plus belles et plus fortes au printemps et j’ai espoir qu’il en aille de même pour notre amitié.

À toi l’amie que j’ai perdue, je serais incapable de te dire adieu et je te dis plutôt à au revoir.

Anne-Marie Barbeau-Pelletier
ANNE-MARIE BARBEAU-PELLETIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *