7 choses que les nouvelles mères ne devraient jamais faire

mère hésitante avec bébé

Chère nouvelle (ou future) maman,

Voici sept choses auxquelles tu devras essayer de résister lors de tes débuts dans la maternité.

#1  Passer des heures à chercher LA bébelle qui va régler tous tes problèmes

Un indice : ça n’existe pas. Sais-tu pourquoi le marché des patentes pour bébés est si lucratif? Parce que le monde est rempli de jeunes parents épuisés qui sont prêts à acheter n’importe quoi si ça promet de faire dormir un peu plus leur bébé ou de faire disparaître ses coliques avec un point bonus si c’est livré à domicile et que t’as pas besoin de mettre de brassière pour aller le chercher. Je répète : la bébelle magique n’existe pas et ton bébé va continuer à te réveiller la nuit et à chialer quand il va avoir des gaz.

#2  En vouloir à ceux qui te passent des commentaires du genre “Jen ai eu trois pis sont pas morts à ce que jsache”, ou encore “Va bien falloir que tu le laisses pleurer un jour!”

Oui, ton bébé a à peine une semaine. Non, tu n’es pas prête à laisser n’importe qui s’en occuper et encore moins à le laisser pleurer. Et c’est parfait comme ça, écoute ton instinct. Mais rappelle-toi aussi que, derrière ces propos maladroits, il y a des gens qui t’aiment et qui veulent simplement t’aider. C’est gossant, mais ça part d’une bonne intention. Après, libre à toi de leur signifier que, s’ils veulent vraiment aider, il y a huit brassées de lavage qui attendent et que le souper ne se fera pas tout seul.

#3  Espérer que ton chum prennent une photo de ton bébé naissant et toi sur laquelle tu vas te trouver cute

Toutes les chances sont là que ton chum n’ait jamais le réflexe de photographier un moment mignon et spontané (il faut que tu lui demandes et alors bye-bye la spontanéité) et qu’il ait le tour de toujours te prendre sous le PIRE angle possible (salut le double menton et le mou de bras bien en évidence). Ajoute à ça les hormones dans le tapis qui te rendent hyper insécure et le fait que tu as à peine le temps de prendre une douche aux deux jours (mais jamais celui de te faire un brushing) et on a la recette gagnante pour que tu t’haïsses en photo. Petit conseil pour toi : demande quand même à ton chum de les prendre, les photos. Sur le coup, tu ne les aimeras peut-être pas, mais tu vas voir, quand tu vas les regarder dans quelques mois, tu vas les voir pour ce qu’elles sont vraiment : des souvenirs de moments intenses et pleins d’amour que tu vas chérir toute ta vie.

 #4  Passer les quelques heures où ton bébé accepte enfin de dormir à faire des recherches sur toutes les maladies imaginables qui pourraient sattaquer à lui

On s’entend, c’est bien d’être un parent informé qui connaît les recommandations de base pour son enfant. Mais il faut aussi être capable de tracer la ligne entre le simple désir d’information et l’obsession maladive. Les chances qu’un scarabée exotique entre par la craque de ta fenêtre en plein hiver et transmette un virus rare à ton bébé sont bien minces, je te le promets. À la place, essaie de dormir un peu. Ça, ça va vraiment t’aider à prendre soin de ton bébé. En tout cas, pas mal plus que tes recherches sur Santéésotérique-au-naturel.com.

#5  Te comparer aux autres mères

Tu viens d’entrer dans un club extraordinaire, mais qui peut être bien dur avec ses membres : le club des mamans. Rappelle-toi qu’on est toutes dans le même bateau et qu’on a ceci en commun : on aime nos enfants à l’infini. Après, chacune a ses méthodes. Si c’est fait avec amour, dans le but de répondre aux besoins du bébé, t’as pas ton mot à dire, et t’as pas non plus à te justifier ou à te comparer. Fais-toi le cadeau de te faire confiance, tout en étant ouverte et compréhensive par rapport à ce que les autres mamans vivent. Si la job de mère était un examen, il y aurait certainement autant de bonnes réponses que d’enfants différents.

 #6  Tourner comme un hélicoptère autour de ton chum et lui dire quoi faire à chaque fois quil tente de soccuper seul du bébé.

Je sais, je sais, tu veux seulement l’aider. Mais j’ai un scoop pour toi : il est le père de ce bébé-là depuis aussi longtemps que tu en es la mère, et il l’aime autant que toi. Fais-lui confiance comme il te fait confiance. Ce n’est pas parce qu’il ne crème pas bébé comme tu le fais, en commençant par la jambe droite et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre tout en tapotant son ventre au rythme de Staying alive, que ton coco ne sera pas adéquatement hydraté, tu le sais bien. Profites-en pour relaxer un peu (mais laisse faire les recherches sur les maladies des bébés, on en a déjà parlé, ça ne compte pas comme de la détente).

#7  Changer la couche de ton nouveau-né à la seconde où il fait caca.

Je n’ai qu’une seule chose à dire : il en reste encore à sortir. Attends donc un p’tit deux minutes, ça va te sauver vingt-cinq lingettes et trois couches.

D’une nouvelle maman à une autre, je te souhaite de réussir à résister autant que possible à toutes ces nouvelles tentations. Mon garde-robe plein de gogosses pour bébé qui n’ont pas rempli leurs promesses et moi te souhaitons la bienvenue dans le club.

Marie-Noëlle Lavertu
MARIE-NOËLLE LAVERTU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *