Voici 5 choses que tu peux tout à fait continuer à faire même si tu es maman

woman in bed with wine

Salut à toi future nouvelle maman,

J’étais dans tes souliers il n’y a pas très longtemps et à force d’écouter les gens parler, je me suis mise à avoir vraiment peur que la naissance de mon p’tit signe aussi l’arrêt de ma liberté et la fin de ma vie sociale. Pour être tout à fait honnête, j’étais vraiment partagée entre la hâte de rencontrer mon bébé et l’appréhension de mon nouveau rôle.

Mais sais-tu quoi ? Aujourd’hui, je veux te rassurer en te disant que j’avais peur un peu pour rien et que ma vie n’a en aucun cas pris une tournure aussi dramatique qu’on me l’avait annoncé. La vérité, c’est qu’on a toujours le choix de faire certains compromis pour garder un peu de sa vie d’avant quand on devient maman. Ceci étant dit, voici cinq choses que tu peux continuer à faire même si tu es une mère.

#1  Tu peux encore faire la grasse matinée

Bon, mettons quelque chose au clair : ça n’arrivera peut-être pas avant que ton p’tit commence à faire des nuits qui ont de l’allure. Mais le jour où ça va arriver, vous pourrez, ton chum et toi, décider d’alterner les levers les matins de fin de semaine. Maman se lève le samedi et papa se lève le dimanche. À chaque fin de semaine, vous pouvez donc tour à tour lézarder au lit. Et si tu te retrouves avec un p’tit qui est du genre à tambouriner dans ta porte de chambre s’il ne te voit pas au réveil, je te donne le secret du sommeil éternel : des bouchons pis un chum qui gère.

#2  Tu peux encore voir tes amies

Tu crains de te retrouver isolée dans la routine familiale et de ne plus avoir de temps pour tes amies quand tu seras maman ? Quitte à me faire tirer des roches, j’ai envie de te dire que l’absence de vie sociale de bien des mamans s’explique souvent davantage par le fait qu’elles choisissent de ne pas prendre le temps de voir leurs amies que par le fait qu’elles en manquent réellement. Si elles se sentent bien là-dedans, pas de souci, c’est de leurs affaires, mais il faudrait arrêter de dire que “c’est comme ça quand on est maman”, car ce n’est absolument pas une fatalité. Tu aimerais continuer tes 5 à 7 du jeudi soir avec tes deux meilleures chums de filles après avoir accouché ? Sois sans crainte, ton chum se débrouillera très bien tout seul une soirée par semaine.

#3  Tu peux encore prendre soin de toi tous les jours

Tu es persuadée qu’une fois maman, tu finiras inévitablement habillée en mou 24h/24 avec comme unique choix de coiffure un messy bun, et que l’époque où tu pouvais prendre le temps de te coiffer et de te maquiller sera révolue ? La vérité, c’est que tu as des tas d’options si tu ne souhaites pas en arriver là. Par exemple, tu peux choisir de te laver les cheveux le soir quand bébé est au lit au lieu de le faire le matin. C’est un peu le même principe pour l’entraînement. Comme la maternité a le dos large, il peut être facile d’avoir recours au “je n’ai vraiment pas le temps de m’entraîner” au lieu de dire “je n’ai vraiment pas la motivation de m’entraîner le soir quand mon enfant est couché”.

#4  Tu peux encore lire, prendre un bain ou [insérer tout autre passe-temps]

Hé oui, tu peux encore te faire plaisir. Peut-être que la brassée de foncé devra attendre au lendemain, mais apprendre à lâcher prise pour s’accorder ces petits moments de bonheur n’a pas de prix. Ton chum s’absente le mardi soir pour jouer au hockey ? Bonne nouvelle, tu y as droit toi aussi. Tu aimais faire du yoga avant d’avoir un enfant ? BEN CONTINUE.

#5  Tu peux encore être une femme, une amoureuse et une amante

L’une de tes plus grandes peurs en devenant maman est d’être cantonnée dans ton rôle de mère ? Que ton chum ne te voit plus que de cette façon et que le désir s’éteigne ? On ne se fera pas de cachettes, la spontanéité peut être un peu moins au rendez-vous avec des enfants parce qu’un petit humain qui se réveille en hurlant, ça te scrappe pas pire des préliminaires. Mais rassure-toi, le désir n’a rien à voir avec ton statut de mère ou de non-mère : il se cultive. Si tu aimais sortir avec ton homme et souper en tête-à-tête, réserve-toi des dates régulières pour le faire et de grâce, n’ignore pas ce besoin parce que tu te sens coupable de faire garder ton bébé; tu auras beaucoup plus de chance d’être heureuse dans ton nouveau rôle de mère si tu ne réprimes pas toutes tes envies par culpabilité.

J’espère qu’en lisant ceci tu as un peu moins peur.

Parce que ce qui t’attend, c’est du beau et du doux.

Claudia Lachance
CLAUDIA LACHANCE

Une réflexion sur “Voici 5 choses que tu peux tout à fait continuer à faire même si tu es maman

  1. Joanne Marmen Répondre

    C’est très sage et juste, tout est une question de choix.
    Bravo Claudia!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *