Voici pourquoi ton verre de vin goûte aussi bon le vendredi quand t’es une mère de famille

woman drinking wine with laundry

Cet article est présenté par Éduc’alcool. 

Ton verre de vin du vendredi, quand t’es une mère de famille, c’est plus que cent quarante millilitres de jus de raisin. C’est la promesse d’un p’tit break bien mérité. C’est ton moment à toi de toi. Pis si pour ben des mères, ça prend la forme d’un verre de rouge, pour d’autres ça passe par une palette de chocolat, un bain plein de mousse, une p’tite run de jogging en solitaire ou un café chaud le samedi matin. Peu importe ce que tu verses dans ta « coupe », v’là pourquoi, ton verre goûte aussi bon.

Ton verre de vin goûte aussi bon le vendredi soir quand t’es une mère de famille parce que tu viens de passer une semaine à courir comme une poule pas de tête. Du lundi au vendredi quatre heures, du temps pour t’arrêter pis respirer, t’en as pas. Tu relaxes quand tu dors pis encore là, tu rêves à tes soixante-quinze check-lists. Ça fait que quand la fin de la semaine sonne pis tu t’installes dans le divan en mou avec ton verre de vin devant les trente émissions de télé que t’as enregistrées pendant la semaine, des fois, tu ressens le début d’un orgasme.

Ton verre de vin goûte aussi bon le vendredi soir quand t’es une mère de famille parce que c’est une trêve entre la semaine qui finit pis la fin de semaine qui commence. Avant d’avoir des enfants, tu festoyais le vendredi en te disant que t’avais deux jours pour te reposer devant toi. Aujourd’hui, tu sais très bien que ton vendredi soir, c’est juste une trêve avant de reprendre ta course de plus belle le lendemain matin entre les cours de soccer du plus jeune, la piscine du plus vieux, l’épicerie pis les trente-quatre commissions que t’as à faire avant le dimanche soir. Ça fait qu’à c’t’heure que tu saisis toute sa valeur, le vendredi soir, tu enjoy ta coupe plus que tu ne l’as jamais enjoyée.

Ton verre de vin goûte aussi bon le vendredi soir quand t’es une mère de famille parce que c’est aussi le moment ou tu prends plus que trois secondes et quart pour regarder ton chum dans les yeux. Une fois les p’tits couchés, tu skip le lavage pis les lunchs que t’as pas à faire, tu fais un cheer avec ton homme pis des fois, ta première gorgée te rappelle votre jeune temps.

Ton verre de vin goûte aussi bon le vendredi soir quand t’es une mère de famille parce qu’avec lui vient bien souvent ta gang d’amies que tu ne vois pas assez souvent. Depuis que t’es maman, t’es obligée de faire des choix pis trop souvent à ton goût, ce sont tes chums de filles qui en pâtissent. Ça fait que quand tu partages une bouteille avec eux autres au restaurant un bon vendredi soir prévu trois mois à l’avance, y’a une toune le fun qui te joue dans le cœur pis ça goûte bon dans ta bouche.

Ton verre de vin goûte aussi bon le vendredi soir quand t’es une mère de famille parce que tu ne passes pas ta vie à en prendre. La vérité, c’est que ce qui crée la richesse de la tablette de chocolat que tu dévores, du bain que tu prends ou du verre de vin que tu bois les yeux fermés, c’est que tu ne le fais pas tous les jours, que t’attends tes moments de me-time avec impatience pis que t’en profites pleinement quand ils finissent par se pointer.

Le plaisir se multiplie en proportion de l’attente, la mère. Lâche pas, ça s’en vient.

Pis entre-temps, fais donc quelque chose pour moi; profite donc un peu de tes trois-quatre minutes de lousse que t’as quand les p’tits vont se coucher juste avant que tu commences à plier ta brassée de foncé. Dans les faits, t’as pas besoin de te descendre une coupe ni d’attendre la fin de semaine pour prendre soin de toi.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *