Aujourd’hui mon grand, c’est toi qui étais fier de toi

proud little boy with parents

J’ai été fière de toi tellement de fois que je ne pourrais pas les compter. Toutes les premières fois ont été source de cette félicité. Tes accomplissements me semblent toujours si extraordinaires que je sens s’emballer mon coeur de mère. En fait, il ne se passe pas un jour sans que je sois fière. Mais aujourd’hui, c’était différent. Aujourd’hui, c’était un moment bien plus satisfaisant. Aujourd’hui mon grand, c’est toi qui étais fier de toi.

Je te sais anxieux et exigeant. Sous tes traits doux d’enfant se cachent déjà mille et un tourments. Tu veux être à la hauteur et nous faire honneur. Pourtant tu fuis en courant lorsqu’on te complimente. Mais aujourd’hui, tes yeux brillaient comme jamais auparavant.

Tu y as mis tant d’efforts. Tu n’as laissé aucune place à la chance. Tu as bâti ton succès une brique à la fois. Tu savais que ta réussite ne dépendrait que de toi. Tu as connu la pression et la peur mais tu t’es battu, tu es sorti vainqueur et dans ta démarche s’est installée une explosion de satisfaction.

Tu as levé les bras et dans ton sourire, tellement de joie se faisait sentir. Les mots m’ont manqué, j’étais si émue que tu te vois enfin comme je t’ai toujours vu. C’est une première fois que je n’espérais plus, te voir heureux et fier d’y être parvenu.

Je te l’ai toujours dit. Tu as tout ce qu’il faut pour réussir. Mais je sais bien que ce que dit maman n’a pas toujours autant d’impact dans ton coeur d’enfant. Aujourd’hui enfin, tu l’as senti. Tu sais que ta réussite n’appartient qu’à toi. Tu m’as regardée pendant que mes yeux s’inondait d’amour et c’est une sincère sérénité qui t’a permis de t’élever. Ça, mon grand, c’est le plus beau des trophées. Ça vaut plus que tous les A+. Aucun podium ne te mènera jamais plus haut que la fierté qui te sert d’échelle. Tu verras les plus beaux sommets si tu te vois comme une source de succès.

Tu sais que les mamans sont toujours très fières. Chacune te dira que son enfant est le plus fabuleux. Je comprends bien que tu ne me crois pas quand je t’en dis autant. Mais tu vois mon grand, tu l’as senti aujourd’hui. Tu es merveilleux, comme je te l’ai toujours dit. Tu peux tout accomplir. Tu peux te tracer le plus beau chemin.

Mais je dois quand même te mettre en garde que le succès vient comme le bonheur, par petites bouchées. Certains jours, tu en auras plus que tu ne peux en prendre. D’autres, tu sentiras le vide au creux de ton ventre. L’important est que tu te souviennes que malgré ces jours où tu goûtes la peine, il y a toujours à l’horizon des jours comme ceux-ci, à saveur de célébration.

Ne baisse jamais les bras mon grand garçon. Et lève-les bien haut à chaque occasion.

Quand tu crieras de joie ton chant de la victoire, je serai toujours tout près pour pouvoir te voir.

Car de toute ma vie, mon plus grand exploit sera de te voir être fier de toi.

Marie-Jo Sauriol
MARIE-JO SAURIOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *