Lettre aux mamies qui veulent dépenser une fortune pour leurs petits-enfants pendant les fêtes

kid with a lot of gifts

Toi, la mamie trop dépensière,

J’aimerais te glisser un mot à l’approche de Noël dans le but d’éviter une catastrophe écologique sous mon sapin cette année. Tu sais, je comprends que pour toi, offrir des bébelles à mes enfants, ça montre que tu penses à eux chaque fois que tu vois un jouet dans un magasin. Ça montre que tu les aimes et que tu connais leurs goûts. Ça te fait peut-être même sentir moins coupable de ne pas les voir aussi souvent que tu le voudrais et de ne pas avoir le temps de faire des biscuits avec eux le samedi matin comme tu l’avais prévu avant d’être grand-mère.

Je sais aussi que, maintenant que tu es à la retraite, tu as moins de dépenses que lorsqu’on était enfants et que tu as un méga budget cadeaux. Un château de la Reine des Neiges en plastique cheap à cent cinquante dollars pour Noël, ça ne te pose plus de problème même si le truc est immense, joue une mélodie agressante et prend la moitié de mon salon. Tu veux être celle qui va épater mes enfants, tu tires un réel plaisir à voir l’émerveillement dans leurs yeux et je comprends. Pour être franche, je dois même admettre qu’il m’arrive d’être un peu jalouse quand tu leur achètes de la glu alors que tu n’as jamais voulu que ça rentre dans notre maison quand j’étais petite (mais, bon, ce ne sont pas tes divans que ça va tacher).

Mais toi, me comprends-tu? Je te le répète pourtant chaque année. Je suis née à l’ère du recyclage et, encore pire que moi, mes enfants sont nés à l’époque des vidéos-chocs sur Facebook de rivières de déchets plastiques et de pailles-rentrées-dans-le-nez-d’une-tortue. Ça fait quand toute la famille fait des efforts surhumains pour réduire sa consommation et apprendre à être heureuse sans un dégât de matériel et que tu débarques avec tes montagnes de cadeaux musicaux suremballés, le coeur me fait crounch comme le plastique des cossins Dollarama que tu achètes à mes enfants.

Chaque jour, à la maison, à l’école, à la garderie, des gens se dévouent pour expliquer aux enfants l’importance de prendre soin de maman la Terre, de se contenter et d’apprécier ce qu’on a et de partager. Écoute, ils apprennent même à composter à l’école avant de savoir écrire.

Ceci étant, je ne veux pas te priver de leur faire plaisir, mais je t’encourage fortement à le faire en respectant nos valeurs familiales et l’espace que j’ai dans ma maison. Out les immensités en plastique et oui aux sorties, aux sous qui paieront les cours de danse et au temps passé avec eux.

Merci.

Marilyne Paquette
MARILYNE PAQUETTE

Une réflexion sur “Lettre aux mamies qui veulent dépenser une fortune pour leurs petits-enfants pendant les fêtes

  1. Coeur de chat Répondre

    C’est la première et la dernière fois que je te lus. Ton blog porte bien son nom… tu es très cinglante, tout à fait naïve et surtout « sans dessein ». J’ai 52 ans et grand-mère depuis peu. Tu sauras, probablement à ta grande surprise, que je suis très consciente de l’état lamentable de notre planète et j’essaie très fort de faire ma part: je recycle, j’ai éliminé les pailles de mon quotidien de même que le plastique à usage unique. Je suis végétarienne par souci de l’environnement et je ne consomme pas de produits surcommercialisés. Je prends conscience de ma consommation quotidienne, je revends des trucs sur Kijiji et je donne aux organismes mes vêtements et autres trucs qui pourraient bénéficier d’une 2e vie.

    Bien que j’espère de tout coeur pouvoir conscientiser mes petits enfants, je ne m’empêcherai jamais de les gâter. J’ai travaillé dur toute ma vie et j’ai bien l’intention d’en faire profiter mes petits enfants. Bien sûr, je tenterai de les inciter à consommer de façon intelligente, de leur faire réaliser qu’ils doivent user leurs téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs jusqu’à ce qu’ils soient finis. Mais dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, ce ne sera pas une mince tâche.

    Tu juges et tu commentes un sujet qui est propre et unique à chaque grand-mère et surtout à ce qu’elles ont vécu étant enfant. Si ta mère à toi achète à tes enfants des choses qui ne te plaisent pas à toi, tu devrais régler ça avec elle et non pas porter un jugement (faux) sur toutes les grands-mères. C’est très dommage que tu écrives tant de conneries. La jalousie qui transperce dans ton texte, tu devrais la soigner.

    Joyeuses Fêtes quand même. N’oublie pas de montrer ton texte à ta mère et dis-lui surtout qu’il y a des organismes qui pourraient rendre des enfants heureux avec les bébelles qu’elle achète si toi tu ne les veux pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *