À toi, la maman et conjointe de militaire

sad mother father military leave

À toi, conjointe de militaire, qui déploies sa cape invisible de super héroïne pour prendre soin de la famille pendant l’absence de ton conjoint. À toi qui dois garder son sang-froid, malgré la réaction des enfants qui s’ennuient de leur papa. À toi qui dois mettre tes besoins de côté pour être une figure forte pour toute la famille. À toi qui trouves la réalité militaire difficile, mais qui continues de sourire et de donner son 110% pour soutenir tout le monde.

Toi aussi, tu mérites une médaille.

C’est ton premier déploiement. Ton conjoint est partie en Irak ou en Ukraine pour six mois. Tu as plusieurs enfants et tu dois gérer la routine toute seule. Tu tiens le fort toute seule comme une battante et tu demandes très rarement de l’aide. Tu voudrais parfois t’effondrer parce que tu t’ennuie de ton conjoint, parce que tu trouves difficile d’être toute seule pour toutes les tâches du quotidien. Mais tu continues à avancer, tu ravales tes larmes et tu donnes tout ton être à tout le monde autour.

À toi, conjointe de militaire qui, dans l’ombre, trouves tout ça difficile. Tu es forte, tu es incroyable et tu mérites qu’on souligne tout ce que tu fais, autant que ton conjoint militaire qui sert son pays. Tu es autant indispensable car sans toi, tout cela ne serait pas possible. Tu as le droit de pleurer, de trouver tout ça difficile, tu as le droit de demander de l’aide et tu as le droit qu’on prenne soin de toi puisque tu prends soin de ta petite famille comme personne d’autre.

À toi qui dois vivre avec la réaction des enfants qui s’ennuient de leur papa. À toi qui reçois soudainement beaucoup d’appels de la garderie parce que ton garçon est plus agressif tout à coup. À toi qui dois gérer des crises de larmes le soir parce que ta fille s’ennuie de son papa. Tu fais tout ce que tu peux pour les écouter, les rassurer et faire en sorte que la routine reste la même. Chaque journée est différente, mais tu te bats et tu gardes le sourire même si tu t’ennuies autant que tes petits.

À toi qui ne savais pas ce que la vie militaire impliquait. Tu es tombée amoureuse de cet homme. Tu étais si fière qu’il serve pour son pays. Tu es si fière de le voir revêtir son uniforme kaki tous les matins pour contribuer à changer le monde. Tu as souvent l’impression de vivre sur une petite planète Mars avec des bonhommes verts. Tu tentes de te familiariser avec le langage militaire et tout ce que ça implique. Tu sais très bien que ce mode de vie n’est pas pour tout le monde, mais tu le fais si bien. Et puis un jour, vous êtes devenus trois. Vous avez commencé à fonder votre famille. Tu savais que votre famille grandirait avec un père qui serait souvent absent, mais qui ferait de grandes choses pour sa famille et son pays. Tu te sentais prête pour ce beau grand défi de vie.

À toi qui as mis ta carrière et tes rêves de côté pour suivre ton conjoint militaire partout au Canada. Vous avez pris la décision que ce serait mieux pour toi de prendre soin de la famille, pour offrir à tes enfants le meilleur nid familial qui soit. Tu trouves parfois tellement difficile d’être toujours à la maison. Mais ces petits moments précieux avec tes enfants tous les jours apaisent ce petit sentiment. Tu te positionnes en deuxième pour tes enfants et ton conjoint, comme une héroïne.

À toi, maman et conjointe de militaire, tu es incroyable. Tu es indispensable. Tu es une héroïne sur deux pattes qui œuvre dans l’ombre. Mais moi, je te vois. Je vois ton grand cœur et ta grande détermination. Je vois ta persévérance et ta force du tonnerre. Merci de prendre soin de la famille pendant que ton conjoint quitte le pays pour sauver des vies. Merci de prendre soin de la maison, des animaux et des tâches du quotidien pour permettre à ton mari de se réaliser et d’avoir une carrière qu’il aime. Merci d’être la maman à la maison qui ne recule devant rien pour répondre aux besoins de tous.

Et toi, tu as le droit de trouver tout cela difficile. Tu as le droit d’en parler. Tu as le droit de demander de l’aide pour traverser certaines journées plus difficiles. Tu as le droit qu’on reconnaisse tout ce que tu fais. Tu as le droit de prendre soin de toi, même si cela te semble difficile parfois. Tu mérites une médaille tous les jours.

Merci à toi, conjointe de militaire, maman héroïne, pour ton service.

Roxane Tousignant Grenier
ROXANE TOUSIGNANT GRENIER

5 thoughts on “À toi, la maman et conjointe de militaire

  1. Josée Reid Répondre

    Merci Roxanne xxx

  2. Maude Répondre

    Juste un gros merci Roxane pour ton beau texte! Dans ma réalité, nous n’avons jamais été à l’extérieur de Québec mais je travaille à temps plein, avec un enfant, une maison, un tit garçon et un conjoint en déploiement ! Une autre réalité mais tout aussi prenante. Merci !!!

  3. Sophie Répondre

    Beau texte mais je voudrais souligné le fait que les conjointes de militaires ne sont pas tous à la maison. Souvent elle travail et parfois sont elle aussi militaire parfois les enfants sont plus jeunes dalutres fois plus vieux mais nous avons tous à jongler avec le rythme de vie de fou gérer la maison les sports le travail les devoirs les dodos les taches…. Ma réalité est celle d’être conjointe militaire et moi même militaire dans une famille reconstitué avec 3 ados. Alors parfois c’est papa qui part et parfois maman ( le père de mes enfants est aussi militaire). Ça nous permet de vivre les deux réalités et c’est pas facile d’un côté comme de l’autre.

  4. Sylvie Répondre

    Merci !! De la part d’une maman qui a été 7 ans à la maison a géré tout sa, nous sommes passer du Manitoba, au Québec et nous sommes maintenant en Colombie-Britanique.

  5. Huguette Lavoie Répondre

    Ma fille a été une de ces femmes à part des 10 semaines d’entraînement hors province, mon gendre est parti plusieurs fois pour 5-6 mois dont la première fois le plus jeune de leurs 2 enfants avait à peine 6 mois et l’autre 2 ans, elle travaillait à l’extérieur plus la maison interieure, extérieure et toutes les autres tâches. Ça été notre “wonder woman” tout était fait pour ne pas que son mari ait des inquiétudes. Je lève mon chapeau à toutes ces femmes même si on faisait, comme parents, notre gros possible pour l’aider, nous étions a 3 heures de route de chez elle, nous y allions très souvent les fins de semaine mais c’est elle qui avait le gros des responsabilités.
    Bravo à vous toutes.
    P.S. Il ne faudrait pas oublier que la majorité qui sont à la maison à attendre sont des femmes mais qu’il y a aussi quelques hommes qui font parti des conjoints de femmes militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *