Deux papas

two dads with baby

Salut mon ami,

Tu tiens enfin ce beau bébé que tu as tant attendu dans tes bras. Je repense encore aux battements de ton cœur à chaque fois que le téléphone sonnait, aux journées que tu as passées à décorer cette chambre d’enfant encore inhabitée, mais tellement remplie d’espoir. J’ai conscience du chemin émotionnel et bureaucratique que tu as dû traverser pour pouvoir tenir ce petit ange dans tes bras. Des formulaires à n’en plus voir le bout, des évaluations psychologiques, parfois certains jugements au passage…Mais bon, tu n’en as que faire. L’essentiel est maintenant entre tes bras, contre ton cœur, il est à toi.

J’ai aussi de la peine et du dégoût pour les jugements qui vous attendront toi et ta petite famille, quand parfois certaines personnes vous dévisageront et diront trop fort « Regarde, des homosexuels qui ont un enfant. Ce n’est pas normal deux papas. Ça prend une présence féminine pour en faire un adulte équilibré. C’est sûr qu’il va être gai plus tard. Tu sais, ces gens qui savent tout, mais qui ne connaissent rien. »

Mais toi, les mots, tu ne les entends plus. Ils te glissent sur le dos comme de l’eau, tu les laisses planer au-dessus des gens car tu tiens ton bonheur entre tes mains. Car tu as appris, que dans la vie, les gens jugent simplement pour juger… pas vraiment par méchanceté, mais simplement car ce qui est hors normes… ça dérange. Ce que tu ne sais pas mon ami, c’est que présentement, tu traces la voie. Oui, tu ouvres des portes, tu détruis des idées sociales, tu construis ton avenir en te foutant des autres. Tu ne laisses pas les normes dicter ta vie sinon tu ne seras jamais père ni marié. Tu exploites tes droits et tu les défends.

Parce que les gais aussi peuvent nourrir l’espoir et le besoin de chérir un petit être humain. Parce que vouloir des enfants, c’est la normalité de la vie. Parce que l’amour n’a pas de sexe, ni d’âge ni d’orientation sexuelle. Car avoir deux papas, c’est avoir deux chasseurs de monstres sous le lit, manger du BBQ même quand un des deux parents n’est pas là, c’est apprendre la tolérance, l’ouverture d’esprit et se foutre des conventions. Parce que c’est pas avec des conventions qu’on aime un enfant, c’est avec son cœur.  Qu’on soit gai ou hétéro !

Alors, si tu es de ceux qui jugent, la prochaine fois que tu croiseras un enfant avec deux papas, au lieu de dire « Voyons donc deux homosexuels qui ont un enfant, ça n’a pas de bon sens », dis plutôt « Wow, un enfant qui a deux parents qui l’aiment, il est chanceux ».

Audrey Latour
AUDREY LATOUR/td>

Une réflexion sur “Deux papas

  1. Amanda Répondre

    <3 <3 <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *