Ta nuit de m*rde

woman tired with coffee

Quand tu deviens maman, ton sommeil prend le bord.  Je ne t’apprends rien là-dedans, fille. Dès que le premier enfant arrive, tu deviens un genre de requin de la nuit. Un œil pratiquement ouvert en tout temps, toujours prête à intervenir tel un scout. T’es de garde en tout temps. Le simple bruit d’un enfant qui tousse suffit à te réveiller et t’inquiéter.

Ça commence par le tout-petit bébé qui ne s’endure pas, maux de dents et coliques à l’appui, bébé se réveille un nombre de fois incroyable. L’instant où tu te rendors, ça recommence; une histoire sans fin et martyrisante pour tout le monde.

T’as aussi le moment où tu apprends à ton enfant à être propre. Le nombre de fois où tu dois changer les draps en pleine nuit varie de une à soixante-deux parce que ton p’tit s’est encore échappé dans son lit. L’odeur d’urine en pleine nuit, y’a rien de mieux pour te brûler les narines et te sortir de ton sommeil pour de bon.

Vient le moment où ta fille te fixe dans un coin sombre de ta chambre, les cheveux dans la face, nounours à la main qui te fixe sauvagement en train de dormir.  Les films d’horreur, c’est de la p’tite bière comparé à ça; promesse de mère, ça réveille vite et particulièrement mal.

Puis, les enfants vieillissent et quand la fin de semaine arrive enfin, tu te sens soulagée. Chaque fois, tu crois que tu pourras te reposer. À moins que papa prenne le relais ou que tes enfants aient passé le cap des douze ans, tu peux oublier ça. Que tu fermes la porte de ta chambre ou non, à six heures et demie le matin, tes p’tits ne se gêneront pas pour venir te couper du merveilleux monde des rêves en une minuscule fraction de seconde.

– Maman, j’ai faim! – Maman, j’ai soif! – Maman, j’ai envie de pipi.

Man, t’as huit ans.T’as pu besoin de mon approbation, ni de ma surveillance pour ton pipi matinal.

Pis quand t’as pas des dormeux, ben ta run peut commencer aussi tôt que 5h30. C’est tôt, beaucoup trop tôt pour espérer être reposée, t’sais.

Une fois que t’es maman, oublie ce mot, oublie le repos. Il est disparu, niet, kaput, envolé.

Pour parfaire ton expérience de nuit de m*rde, ton chum peut aussi ronfler, faire des bruits inattendus comme si un cheval l’avait possédé pendant quelques instants ou se mettre à parler au beau milieu de la nuit. Donc, ça te réveille et tu essaies tant bien que mal de le suivre dans sa discussion qui te parle du souper en passant par son dernier jeu de Xbox. Fille, tu penses vraiment que tu vas élucider un mystère à soir? Un beau mélange de n’importe quoi et d’incompréhension. Un bon coup de genou et rendors-toi maman.

Pas facile de manquer de sommeil, c’est clair.

Je te souhaite bonne chance pour les décennies mois à venir. On lâche pas !

Jade Simard
JADE SIMARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *