7 situations pour réfléchir : ta maternité exigeante ou indulgente ?

woman furious pointing

La vie de maman, bien que remplie de bonheur, n’est pas de tout repos. Et la fatigue accumulée t’amène parfois à réagir plus fortement que tu le voudrais devant certaines situations. Toutefois, il arrive aussi que tu aies raison de réagir. Mais sur le coup, comment savoir si tu dois être exigeante ou indulgente envers les gens qui t’entourent?

Situation #1 : tu te fais systématiquement dévisager dans tous les endroits publics où tu t’arrêtes avec ton bébé

Bon, c’est vrai que ça peut devenir inconfortable, mais un bébé, c’est mignon! Et toi, tu es celle qui a donné la vie à cette petite merveille. Laisse les gens admirer ton bonheur et savoure-le toi aussi! Verdict : indulgente.

Situation #2 : le monde qui veut toucher ton bébé

Par contre, que tout le monde veuille toucher les petites mains, les petites joues, les petits pieds de ton bébé, ça c’est moins intéressant que les gens qui te dévisagent. Les microbes, ça circule comment tu penses? Et ce n’est pas la gentille dame à l’épicerie qui viendra faire du mouche-bébé chez toi, ni le petit monsieur à la pharmacie qui se lèvera la nuit pour le consoler parce qu’il a du mal à dormir malgré sa fatigue. Déplace subtilement la poussette juste au moment où leur main va atteindre ta progéniture. T’es en mission! Verdict : exigeante.

Situation #3 : le monde qui ne t’aide clairement pas

Et les gens qui te regardent tenter d’ouvrir les portes des commerces et de les retenir assez longtemps pour passer toi et la poussette, ces gens qui ne lèvent même pas le petit doigt pour venir t’aider, on en fait quoi? La même chose que ceux qui ne veulent pas te laisser leur place dans l’autobus : on ne les laisse pas faire. Ça a beau prendre toute sorte de monde pour faire un monde, la courtoisie n’est pas du luxe. Si tu veux que la société change, initie le mouvement et demande-leur poliment leur aide. Rares sont ceux qui oseront refuser et tu passeras subtilement ton message du même coup. Verdict : exigeante.

Situation #4 : le membre de ta famille qui veut trop en faire

Maintenant, parlons de la famille! Quoi penser de ta mère ou ta belle-mère qui veut trop en faire? Prends-le du bon côté, elle veut seulement t’aider! Profite de son expérience comme d’un cadeau et dis-lui gentiment de te faire confiance et de te conseiller plutôt que de tout faire à ta place. Comme ça, toi aussi tu prendras de l’expérience. Verdict : indulgente.

Situation #5 : ton chum qui fait les choses à sa façon

Et faut-il se fâcher quand ton copain donne les céréales au bébé devant la télé? Non. Ton chum n’est pas obligé de s’occuper du bébé comme toi tu voudrais qu’il s’occupe du bébé, que ce soit pour le nourrir ou pour jouer avec lui. En plus, si de cette façon ton p’tit termine ses céréales, n’est-ce pas mieux que lorsque toi tu tentes de le nourrir sans télé et qu’il n’en mange que la moitié? Verdict : indulgente.

Situation #6  : la Grand-Mère qui se moque

Pour finir du côté familial, imagine que ta grand-mère décide de se moquer un peu de toi parce que tu as du mal à faire les tâches ménagères tout en t’occupant d’un seul bébé, alors qu’elle avait six petits démons à la maison, pas de garderie, père parti travailler à l’extérieur de la ville pendant un mois. Ça peut être dur sur l’orgueil, mais sache qu’elle ne veut probablement pas mal faire. À son époque, c’était comme ça; les femmes devaient s’occuper de tout à la maison, donc elle a du mal à envisager autre chose. Pose-lui des questions, demande-lui ses trucs, ce qu’elle laissait passer; elle n’était pas plus une super-héroïne que toi! Verdict : un peu exigeante parce que ça peut devenir blessant, mais surtout indulgente.

Situation #7 : penser à toi

La dernière situation dont je veux te parler pour boucler la boucle te concerne toi et toi seule. Tu sais ton ventre qui pendouille, qui n’a pas l’air de vouloir partir et qui te déprime ? Je sais que ton manque de temps flagrant semble t’empêcher de te garder une heure ou deux par semaine pour prendre du temps pour toi, mais sois plus exigeante avec toi-même. Apprends à prendre le temps! Tu le prenais bien pour faire la fête quand tu étais aux études malgré les travaux et les lectures. Là, oui maintenant, choisis un moment dans ta semaine ou dans ta journée, mets-toi une alarme et arrête-toi pour faire quelque chose pour toi. Si tu es seule avec bébé, ça peut être un simple smoothie ou une grosse salade-repas pour te faire plaisir, du cardio avec bébé (vive YouTube) ou une marche santé même si c’est l’hiver, quinze minutes ne feront pas de tort à personne. Et si tu le peux, inscris-toi à un cours de zumba, de spinning ou n’importe quoi qui te fera bouger et décrocher! Verdict : indulgente et exigeante, trouve ton équilibre !

Mais fais-le pour de vrai. Pour toi.

Maman Cocorico
Maman Cocorico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *