Ta maman qui joue au papa

shutterstock_366990245

Depuis le moment où tu es passé d’un paquet de cellules sans nom à un petit bébé en formation, elle t’a aimé. Avant même qu’elle n’ait su qui tu serais ou comment tu t’appellerais, elle avait l’impression de te connaître. Depuis l’instant où ton petit corps a touché cette terre, elle a choisi consciemment de tout te donner : son existence, de l’amour et une famille unie.

Ça ne fait pas longtemps que tu es ici, mais je vais te confier un secret de grand. La vie, elle n’en fait qu’à sa tête, toujours. Tristement ou heureusement, elle déjoue nos plans. Et c’est ce qui est arrivé à ta maman.

Le souffle court, à bout d’estime et quasi de sa vie, elle a fini par quitter la relation malsaine avec ton papa. Forcée d’admettre que l’impardonnable existe, même pour les plus fortes. Ta maman a abandonné. Assurant sa survie au détriment du rêve familial et inconsciente des impacts de sa décision. Elle ne savait pas qu’à l’annonce de ta venue, ton papa en perdrait son courage et qu’il partirait bien loin le chercher. Malgré tout, tu as le droit de garder espoir, parce que je suis certaine que s’il le retrouve, il viendra te le montrer.

Tu grandis si vite. Bientôt tu questionneras, réalisant que les gens, eux, ont deux parents. Les pourquoi vont se bousculer dans ton esprit aussi vite que ton père s’est défilé de ta vie. Le cœur fendu d’injustice, tu chercheras à comprendre ce qui ne s’explique pas. Quand tout ça t’envahira, promets-moi une chose : parle avec ta maman. Elle pourra te comprendre, parce qu’elle aussi, elle n’y comprend rien. Malgré tout, elle a pris une décision, la meilleure selon moi, la meilleure pour toi. Celle de devenir à elle seule, et par défaut, les deux personnes les plus importantes de ta vie. Elle a choisi d’être ta maman et ton papa manquant.

Je la vois essayer de son mieux de tout te donner, de tenir son rôle et de jouer au papa en même temps. Je la vois avoir l’impression que toute la pression et la responsabilité d’une vie tiennent sur ses deux épaules seules. Je vois ses yeux qui trahissent son incertitude, son sentiment de solitude et d’échec. Terrorisée en silence à l’idée que tu ne sois pas heureux, en carence d’amour, que tu te sentes rejeté, mal aimé ou brisé. Je la vois, continuellement inquiète, à l’idée que tu sois pour toujours incomplet. Chaque fois qu’elle y pense, son cœur de parent se brise. Elle passe son temps à le recoller, en silence, pour toi, pour mieux t’aimer. Tu sais, parfois, je suis fâchée contre ta maman. Je lui en veux de s’en vouloir autant, surtout quand je vois son dévouement et l’amour qu’elle te porte. Je lui en veux de ne pas se tourner vers moi, de ne pas oser demander de l’aide quand sa vie la dépasse et que ses craintes l’étouffent.

Et toi, je te vois grandir, mini-humain, petite boule de joie et de bonne humeur. Tu adores la faire sourire et la faire rire. Ton cœur est immense, naïf et pur. Tu fais inconsciemment le bonheur de ta maman. Je sais qu’elle aimerait t’épargner les questionnements, mais elle est impuissante. Elle et moi aussi. Je ne peux que te dire ceci : tu mérites l’amour des gens, nul besoin de le gagner. Rien de tout ça n’est de ta faute, tu n’as rien demandé. Tu es juste né, auprès d’un père indigne et d’une mère aimante, mais tristement impuissante.

Je la connais bien ta maman tu sais, je la vois aller. Je sais bien qu’elle veut tout te donner en jouant au papa à demi-temps. Je sais qu’elle fait sincèrement de son mieux. Mais ta maman, ce n’est pas un papa. Et un père, on en a juste un. J’espère que le tien réalisera un jour que sa vie n’a aucune valeur sans ta présence dans la sienne.

Bonne chance petit.

Je t’aime.

Vanessa Lalancette
VANESSA LALANCETTE

Une réflexion sur “Ta maman qui joue au papa

  1. Nancy Répondre

    Ouf! Vous m’avez touché directement au coeur! Quel texte réaliste. Il faut l’avoir vécu pour être capable de mettre des mots sur toutes ces émotions décrites. Merci pour la profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *