10 romans québécois à lire cet automne

Les journées rafraîchissent et l’automne est à nos portes, ça fait que si tu cherches un bon livre à lire dans ta doudou en regardant les feuilles tomber, en v’là dix qui ne te décevront pas.

#1  Civière 41 de Catherine Cloutier-Charette

Dans Civière 41, Catherine Cloutier-Charette nous transporte dans l’univers de Flavie, une jeune femme bipolaire à la santé mentale fragile qui devra faire face à son envie fréquente de mourir, de nombreuses visites en psychiatrie et sa rupture avec son amoureux.

Avec des mots simples, crus et dénués de toutes fioritures, l’auteure nous amène dans le labyrinthe de la dépression, de la psychose, des idées noires et de toutes les réflexions qui gravitent autour du brouillard qui bouleverse la vie d’un nombre incalculable de gens aux prises avec des problèmes de santé mentale.

À lire avec l’esprit ouvert pour te sentir moins seule quand la tête te grésille ou te permettre de mieux comprendre la réalité de tes proches le vivant.

civière 41

#2  Le sommeil des loutres de Marie-Christine Chartier

Dans Le sommeil des loutres, Jake et Émilie font connaissance dans une pizzéria où ils travaillent tous les deux. Écorchés par la vie pour des raisons bien différentes, ils apprendront à se connaître, à vivre leur deuil respectif, à panser leurs blessures et à se soutenir l’un et l’autre à travers leur tempête.

Particulièrement humain et empreint d’émotions vives, le style littéraire de ce roman le rend superbement facile à lire et il te fera voyager dans le coeur de ses personnages qui s’ouvriront peu à peu pour laisser entrevoir bien de la lumière au-delà de la noirceur.

le sommeil des loutres

#3  Avant j’étais une princesse de Marjorie D. Lafond

Maman en garde partagée et princesse urbaine un tantinet bordélique, Émilie était une influenceuse reconnue et suivie par des milliers d’abonnés jusqu’à ce que sa carrière s’effrite peu à peu, qu’elle multiplie les sorties trop arrosées, que sa coloc la mette dehors et qu’elle arrive au bord de la faillite. Alors qu’elle est au bout de ses ressources, un vigneron et papa rencontré lors d’une soirée de réseautage lui propose un travail et un toit en campagne. Parviendra-t-elle à retrouver le droit chemin perdu depuis un moment et s’adapter à la vie les deux pieds dans la boue loin des soirées jet-set ?

Rafraîchissant à souhait, ce chicklit t’offrira un moment de détente bien mérité loin des casse-têtes des romans à intrigues compliquées une fois les petits couchés.

Avant j'étais une princesse

#4  En route vers nowhere de Sophie Laurin

En route vers Nowhere, c’est l’histoire de Sara et Sébastien, deux amis d’enfance au lien particulièrement fort et un brin ambigu qui décident de partir en roadtrip dans une vieille voiture un peu sur le camp.

L’histoire se situe quelque part au début des années 2000 et je te garantis que tu prendras un réel plaisir à renouer avec tous tes souvenirs de jeunesse incluant Messenger, le lecteur CD que tu branchais dans ton char grâce à l’allume-cigarette, les playlists que tu gravais sur des CDs et ton premier téléphone flip.

De la légèreté, de l’amour, de l’émotion et un brin de nostalgie; c’est ce que contient En route vers nowhere et ça en fait un parfait roman à lire en toute saison.

en route vers nowhere

#5  La mariée de Corail de Roxanne Bouchard

Dans La mariée de Corail, Joaquin Moralès enquête sur la disparition d’une capitaine de homardier. Entre la séparation imminente de l’enquêteur avec sa femme, la visite de son fils et ses échanges avec des pêcheurs qui semblent tous cacher plus de secrets les uns que les autres, Roxanne Bouchard nous en met plein la vue tant par l’histoire qu’elle raconte que les paysages gaspésiens qu’elle décrit.

Si t’es une fan de polars, tu peux t’attendre à toute une enquête, mais aussi à découvrir un univers littéraire riche avec une touche de poésie dans lequel tu n’as assurément jamais mis les pieds.

la mariée de corail

#6  Rentrer son ventre et sourire de Laurence Beaudoin-Masse

Rentrer son ventre et sourire, c’est l’histoire d’Élie, une YouTubeuse populaire fin vingtaine dont l’objectif est d’inciter ses abonnées à devenir la meilleure version d’elles-mêmes à grands coups de Yoga et de smoothie au kale. À la fois léger et rafraîchissant, ce roman s’adressant aux jeunes adultes mais pouvant tout à fait contenter les plus vieux, dépeint bien les hauts, les bas, la profondeur et la superficialité de la vie de bien des influenceurs, mais s’avère aussi être une critique particulièrement constructive des réseaux sociaux, de ce qu’on y trouve et des standards qu’on y prône.

Une lecture divertissante, mais qui conscientise et permet aussi de remettre en question bien des publications Instagram et de se demander avec raison ce qui est vrai et ce qui est faux sur les réseaux sociaux.

rentrer son ventre et sourire

#7  Histoires de mamans (collectif)

Histoires de mamans ce sont trois histoires différentes respectivement écrites par Nadia Lakhdari, Catherine Girard-Audet et Josée Bournival. Monoparentalité, nouveau chum, maman sur le tard, famille dont l’union des parents est remise en question; les sujets ne manquent pas.

Très près de la réalité des mères d’aujourd’hui et rédigée avec beaucoup d’efficacité, chaque histoire aura de quoi interpeller ta fibre maternelle et te rappellera probablement des péripéties que tu as toi-même vécues en tant que mère de famille.

Histoires de mamans

#8  La dernière fois qu’on l’a vu, c’est au Perrette de Claude Champagne

Dans ce roman de Claude Champagne, une bande de jeunes enquêtent sur la disparition d’un des leurs.

Au-delà de ladite enquête, tu peux aussi (et surtout) t’attendre à une véritable incursion dans la fin de l’enfance de son personnage principal, un jeune garçon des années soixante-dix de sixième année qui enjoy ses soirées au Perrette avec ses chums et qui découvre les plaisirs de flirté avec le sexe opposé lors des partys du vendredi organisés chez l’un et chez l’autre tour à tour.

Avec ses airs qui rappellent par moments l’oeuvre de Michel Tremblay, La dernière fois qu’on l’a vu, c’est au Perrette, saura te faire voyager un brin en arrière tout en ne manquant pas de te rappeler ta propre jeunesse même si elle ne s’est pas déroulée à la même époque.

la dernière fois qu'on l'a vu, c'est au Perrette

#9  Burgundy de Mélanie Michaud

Burgundy est un récit au “je” racontant une partie de l’enfance de Mélanie, une petite fille habitant le quartier défavorisé de la Petite-Bourgogne à Montréal. Entre son père sur le bien-être social et violent, sa mère qui n’ose pas intervenir la plupart du temps, ses virées dans les ruelles du coin et l’ambiance qui règne dans son quartier où la plupart des conflits se règlent avec les poings, Mélanie tente de trouver un sens à sa vie et aux émotions qu’elle traverse au quotidien.

Cru, fluide et incroyablement bien écrit, ce livre-là n’aura pas le moindre mal à te toucher, peu importe ta propre histoire.

burgundy

#10  Le coeur pendu de Maude Michaud

Suite du populaire roman “Pieds nus dans la gravelle” ayant fait partie des dix livres les plus achetés lors de la journée “J’achète un livre québécois” deux années consécutives,  dans Le coeur pendu, la vie de l’héroïne suit son cours alors qu’elle découvre peu à peu la maternité.

Abordant plusieurs thèmes dont la vie de nouvelle maman, la monoparentalité, la garde partagée, la santé mentale et le cancer, cette suite fait mal autant qu’elle fait du bien car il n’y a pas de lumière sans ombre et il n’y a pas d’espoir sans épreuve.

le coeur pendu

logo parfaite maman cinglante

Une réflexion sur “10 romans québécois à lire cet automne

  1. Linda Yergeau-Proulx Répondre

    #6 Rentrer son ventre et sourire de Laurence Beaudoin-Masse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *