À toi, ma sage-femme

À toi, ma sage-femme,

Je tiens à te dire merci, merci de m’avoir appuyée et de m’avoir respectée.

J’aimerais te dire merci d’avoir respecté mon choix de lieu de naissance. J’ai préféré accoucher à l’hôpital et je ne me suis jamais sentie forcée de me diriger vers la maison de naissance. Tu as compris mes raisons, mes inquiétudes, mon besoin de sécurité et tu m’appuies. Tu m’as même encouragée à aller visiter l’hôpital pour me familiariser avec les lieux. Pour ce grand respect, je te dis merci.

J’aimerais te dire merci de m’avoir écoutée. Quand je t’ai parlé de mes craintes, de mes angoisses, de mon excitation et de mes appréhensions, face à la grossesse et à l’accouchement, tu m’as toujours écoutée sans le moindre jugement, en me rassurant et en m’expliquant en détail ce qui se passait dans mon corps. Tu m’as conseillé des lectures et tu m’as donné des conseils pour gérer certains inconforts. Tu m’as assuré que je pouvais t’appeler en tout temps si j’avais une question ou une insécurité. Pour ce sentiment de sécurité que tu m’as offert, je te dis merci.

J’aimerais te dire merci de m’avoir éclairée sur tous les choix que j’ai dû prendre face à la grossesse et à l’accouchement. Tu m’as expliqué chaque examen, chaque prise de sang, chaque choix qui s’est présenté à moi et lorsque j’ai eu toutes les informations en main, j’ai pu prendre la décision d’accepter ou de refuser un test, un onguent ou un antibiotique en toute conscience. Je me suis toujours sentie libre de mes décisions et en contrôle de mon corps. Pour toutes ces connaissances que tu me transmets, je te dis merci.

J’aimerais te dire merci pour l’accouchement personnalisé et merveilleux que tu m’as permis de vivre. Tu m’as donné énormément de confiance en moi et en mon corps. Tu as guidé en douceur et en respect chaque étape de la naissance de mon enfant. Tu as pris soin de moi et m’as supportée dans cette grande souffrance. Pour m’avoir permis de vivre l’accouchement de mes rêves, je te dis merci.

J’aimerais te dire merci pour tes nombreuses visites post-natales à la maison. Alors que j’étais incertaine de ma méthode d’allaitement, tu t’es assise dans mon lit à mes côtés et tu as corrigé ma posture. Tu m’as montré comment allaiter couchée et d’autres positions qui m’ont été bien utiles. Tu as demandé à mon copain de courir à l’épicerie acheter des feuilles de chou pour soulager ma montée de lait. Pour ta précieuse présence alors que je me sentais très démunie au cours des premiers jours, je te dis merci.

Tu es passionnée par ton travail et tout l’amour que tu y mets et je l’ai ressenti à chacune de nos rencontres.

À toi, ma sage-femme, je tiens à te dire merci.

Élyse Morand
ÉLYSE MORAND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *