À ma grande qui croit encore au Père Noël

little girl in window

Ma belle grande fille,

Pour être bien honnête, ça fait plusieurs Noëls que je me prépare. Que je réfléchis à la façon dont je vais te répondre, quand tu me poseras incessamment la fameuse question : ‘’Maman, est-ce que le Père Noël existe pour vrai?’’. Je me suis toujours dit que si tu le demandais, c’est que tu serais prête à entendre la vérité, et j’ai donc cherché comment te la dire tout en préservant la magie des Fêtes à tes yeux. Et j’ai attendu.

Mais les questions ne sont pas venues.

Malgré ton livre sur les traditions des Fêtes de partout dans le monde, les multiples films de Père Noël qui se contredisent tous, et ces fameux personnages emblématiques présents dans chaque centre d’achats et chaque activité de décembre. Malgré tous ces faits implacables, malgré ta logique de plus en plus développée et ton intelligence hors du commun, jamais tu n’as remis nos légendes en question.

Certains pourraient croire que tu es naïve, voire pas très allumée, pour justement ne pas avoir allumé à ce sujet depuis longtemps. Les rennes qui volent, les petits lutins, le gros bonhomme barbu, le tour du monde en une seule nuit, vraiment? À ton âge, petite, you should know better!

Mais moi, ma chérie, je te connais. Je sais que tu es brillante, plus que beaucoup d’adultes que je connais. Mais je sais surtout que tu as une imagination débordante et un grand cœur en or. Peut-être que  tu as tout compris depuis un bail, mais que tu n’as jamais ressenti le besoin de m’en parler, juste parce que ça te fait plaisir de jouer le jeu. Peut-être que même si ton cerveau a commencé à comprendre certaines choses, ton cœur d’enfant les a vite remisées au fond d’un grand coffre verrouillé, juste pour mieux continuer à rêver.

Dans un cas comme dans l’autre, ma fille, c’est parfait.

Sache une chose, ce ne sera jamais moi qui vais venir péter ta belle baloune de Noël. Et le jour où ça arrivera, je te lirai ce billet, et je te répéterai ceci :

La magie de Noël, elle est aussi vraie que tu veux qu’elle le soit.

Tant que tu y croiras, elle existera.

Tant que tu y croiras, j’y croirai avec toi.

Joyeux Noël ma belle, je t’aime.

Mélissa Brassard
MÉLISSA BRASSARD

2 thoughts on “À ma grande qui croit encore au Père Noël

  1. Cecile Répondre

    Tout pareil ici pour ma fille de 9 ans !

  2. Delphine Répondre

    Ma fille ainée y a crut jusqu’à l’année passée. Elle avait alors 10 ans et demi.
    Elle m’a posé la question, comme les années précédentes, me disant que ses copains disaient que non, le Père Noël et Saint Nicolas n’existent pas.
    Je m’étais beaucoup posé la question les années précédentes. Puis j’ai demandé aux autres mamans … tu étais une des seules à ne pas connaître la vérité. Vous étiez 2 en fait.
    Et l’autre maman m’a dit qu’elle le dirait à son fils “pour éviter qu’il passe pour une nonoche auprès de ses copains”.
    Et puis elle est rentrée plusieurs soir à la maison avant que les fêtes approchent en disant que sa vie était nulle, parce qu’elle n’avait pas le droit de regarder tel ou tel programme de téléréalité alors que tous ses amis oui. Et que ça l’excluait des discussions.
    Alors quand elle m’a posé la question, l’année passée, j’ai été franche. Je lui ai dit. En douce parce qu’il y avait sa petite sœur.
    Et j’ai vu la fierté dans ses yeux. La fierté d’avoir le droit de savoir, d’être dans le secret des adultes, le secret des dieux.
    Comme si à ce moment-là, elle devenait grande ou plutôt, comme si elle avait enfin conscience qu’elle a grandit.
    Je lui ai demandé de jouer le jeu pour sa sœur. Elle m’a répondu “mais obligé maman, c’est trop cool de pouvoir croire à un monde magique, faut qu’elle garde ça”.
    Je lui ai dit que la magie était partout et pas seulement dans les fêtes de fin d’année. Que la magie est dans son souhait de donner une pièce à un mendiant, dans le fait qu’elle se lève pour laisser sa place dans le bus sans que je le lui demande, dans ses bisous qui sont infiniment magiques pour moi, dans son regard qui s’illumine quand elle découvre qu’elle est grande.
    On est allée manger et en plein repas, elle me regarde et me chuchote “Hé mais, la petite souris alors ?”.
    J’ai éclaté de rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *