Je me demande qui tu deviendras, mon bébé

pregnant woman with hands on belly

Mon coeur,

L’une des choses qui me fascine le plus en étant ta maman sont tous ces petits mystères qui t’habitent et que je prends plaisir à découvrir au fil de ta vie. Tous ces petits mystères qui t’appartiennent dès le jour de ta conception.

Seras-tu une petite fille ou un petit garçon ? Un petit détail à la fois si grand.

Quelle journée de l’année souffleras-tu tes bougies d’anniversaire ? Cette journée qui sera à jamais encerclée sur mon calendrier. Celle qui sera sans doute ta préférée.

Quel prénom porteras-tu ? Celui que je prononcerai d’innombrables fois, celui que tu devras apprendre à écrire, celui qui te suivra toute ta vie.

La couleur de tes yeux sera-t-elle noisette comme ceux de maman ou bleu océan comme ceux de papa ? Ces yeux que mon regard rencontrera des milliers de fois, parfois brillants, parfois inquiets, parfois submergés par les larmes.

Quelle sera ta comptine préférée ? Celle qu’il faudra te fredonner pour t’endormir soir après soir.

Quels seront tes premiers mots ? Ceux que je noterai dans un petit cahier pour ne jamais les oublier.

Quelle sera ta personnalité ? Celle que tu prendras le temps de forger. Celle qui te rendra unique.

Quel sera ton chandail favori ? Celui qu’il faudra laver aux deux jours pour que tu puisses l’enfiler à nouveau.

Quel sera le crayon le plus usé de ta boîte parce qu’il sera de ta couleur préférée ?

Aimeras-tu le chocolat autant que moi ?

Quelle sera ta première passion ? Celle pour laquelle tu auras des étoiles dans les yeux ?

Qui sera ton meilleur ami ? Cette personne à qui tu confieras tes secrets. Celle avec qui tu partageras un jour ta collation et plus tard tes histoires d’amour.

Quel métier exerceras-tu ? Ce métier qui sera ton pain et ton beurre, celui où tu ne compteras plus les heures.

Et puis à ton tour, auras-tu des enfants ? Ceux que tu aimeras inconditionnellement. Ceux qui te rendront fier comme je le suis lorsque je te regarde grandir.

Rose-Marie Martel
ROSE-MARIE MARTEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *