À la maman qui a des problèmes d’argent

mother with money trouble

Aujourd’hui, je t’écris à toi, la maman qui en arrache financièrement. Celle qui n’ose le dire à personne par honte, mais qui meurt un peu plus chaque fois qu’elle fait son budget à vingt-deux heures pour une centième fois cette semaine. Entre deux brassées de lavage, tu calcules le moindre sou qu’il te restera une fois que les paiements seront faits et malheureusement, il ne te reste pratiquement jamais rien pour te gâter.

Chaque dollar que tu reçois sert à payer le nécessaire pour que tes enfants ne manquent de rien. Tu vois les dettes s’accumuler au fil des mois et tu ne sais pas comment tu t’en sortiras. Tu as l’impression que toutes les compagnies te reconnaissent lorsque tu appelles pour des ententes de paiements. Les lettres d’agences de recouvrement commencent à s’empiler tranquillement sur le comptoir. Tu ne sais plus où donner de la tête.

Tes proches ont beau te donner des millions de trucs pour économiser, tu n’y arrives pas. Tu ne vois pas la lumière au bout du tunnel. Tu as l’impression de t’écrouler sous les dettes. Tu fais comme si tout allait bien devant les enfants, mais la nuit, tu pleures dans ton lit car tu n’en peux plus de tout ce stress financier.

Je voulais te dire à toi la maman aux problèmes d’argent que tout s’arrangera. Pas tout de suite, mais un jour. Je te le promets. Tu vas remonter la pente et tu pourras vivre aisément et tu regarderas probablement derrière en te demandant comment tu as pu y arriver.

Entre-temps, je t’en supplie, n’aie pas honte. Demande de l’aide et tout ira pour le mieux. Crois-moi.

Alyson Laroche
ALYSON LAROCHE

Une réflexion sur “À la maman qui a des problèmes d’argent

  1. Linda Répondre

    J’ai connu le manque d’argent étant plus jeune et c’est tellement stressant!
    Manger des Ramens au tofu, faire une épicerie avec 25$ et loader ta visa qui a 500$ de capacité… 25,000$ de dette d’étude, taux de chômage à 14%…
    La seule chose qui me réconforte c’est que ce stress je le vivais seule, je n’avais pas d’enfant à l’epoque.
    Courage les mamans, je vous recommande de visiter votre ACEF, ces associations font des miracles pour aider les gens dans le besoin et connaissent les ressources qui peuvent vous aider… des ressources il y en a mais on ne les connait pas!
    Lâchez pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *