L’alcoolisme du père de tes enfants

angry woman drunk man

T’as rencontré il y a quelques années cet homme parfait. Charmant, drôle, attentionné. Un gars vraiment trippant, toujours prêt à s’amuser. Un gars qui avait le don de te faire sentir comme la huitième merveille du monde et qui a fait chavirer ton cœur, que t’as décidé de lui donner.

Vous avez eu beaucoup de plaisir ensemble. Tu te sentais vraiment aimée, et tu l’aimais, cet homme sans demi-mesure, intense et passionné. Les partys, la vie de bohème, le sentiment de liberté, vous en avez profité. Vous avez vécu à fond. Pis le temps a passé et t’as eu envie de fonder une famille, de devenir un peu plus sage pis de trouver avec lui quelque chose d’un peu plus équilibré.

T’es tombée enceinte, pis tu t’es calmé la vie trépidante. Ça allait de soi, pis c’était facile pour toi, c’était la suite normale des choses. Ton homme lui, il avait l’impression de passer à côté de quelque chose, fait que même si y sortait moins, la bouteille était jamais loin. Ça te fatiguait, mais il te disait que de toute façon, le bébé était pas encore là, pis que c’était encore le temps pour lui d’en profiter. Il t’a juré que quand bébé allait arriver, il allait se calmer lui aussi. Il te disait qu’il aurait une raison de boire moins, pis que ce serait plus facile, parce qu’il aurait son rôle de père à prendre au sérieux.

Fait que tu l’as cru. Parce qu’il était tellement convaincant, pis parce que tu l’aimais tellement.

Et bébé est arrivé. Pis c’est là, que ton enfer a commencé. Y’a été bon. Un temps. Pis plein de nuits consécutives, il s’est mis à ne pas rentrer, pour cause de partys qui n’en finissent plus. Pas un son, au bout de tes appels. Pas de mots, au bout de tes textos. Plein de soirs, trop chaud, il a oublié d’aller chercher bébé à la garderie, quand tu pouvais pas. Au petit matin, tu l’as retrouvé juste trop de fois, pu en état. T’avais à tes côtés un homme irresponsable et un père absent et impatient avec ses enfants parce que l’alcool, encore trop souvent présent dans son sang au petit matin, le rendait juste intolérant à leur présence.

T’as fait de l’anxiété, à l’attendre en fin de soirée, pis à t’inquiéter du fait que tu savais pas s’il allait être en état de s’occuper de ses enfants le lendemain, quand t’avais besoin de lui. Ça t’a rendue folle, de devoir tout le temps t’arranger autrement à la dernière minute, parce qu’il t’avait encore laissé tomber, au profit de sa bouteille adorée.

Fait que t’as arrêté de penser pouvoir compter sur lui, les mille fois où t’en avais besoin. T’as tout pris sur tes épaules, pis tu t’es dit que t’allais être patiente avec lui, parce qu’il ne faisait pas ça pour mal faire. Tu t’es dit que t’allais l’aider à régler son problème.

Mais le problème, y’a juste toi qui le voyais et y’a juste toi qui le subissais. Lui, y’en avait pas de problème, qu’il disait. C’était toujours ben juste une autre bière. Juste une dernière.

Fait que ça t’a pris une trop longue éternité, avant de t’avouer ce que tu ne voulais pas voir : l’alcool passait avant toi, mais surtout, avant vos enfants. Ça t’a pris cette éternité parce que toujours, quand il revenait à lui, il te disait qu’il allait arrêter, que c’était pas compliqué. T’as enduré ça tellement trop longtemps avant de te rendre à l’évidence qu’il n’allait pas changer. Trop de temps à te ronger les sangs, à t’inquiéter, à bouillir par en dedans et à lui cracher ta rage au visage, en espérant le faire changer.

Tellement longtemps que tu t’es perdue, dans cette vie de colère, d’amertume et de déceptions. Son alcoolisme est devenu ton problème. Ça t’a gâché la vie, et t’as pris beaucoup de temps à l’assumer, pis à finalement te pousser, pour te sauver la peau, et celle de tes enfants.

Mais maintenant, y’a pas une journée où tu le regrettes. Ton seul regret, c’est de t’être laissée si longtemps gruger toi, par son problème à lui.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *