Mon enfant est meilleur que le tien

baby play chess

Mon enfant est meilleur que le tien, vraiment ?

Sincèrement, je suis juste plus capable de cette maudite pression. Ma fille n’est qu’à la garderie que j’ai déjà l’impression qu’elle sera une décrocheuse. Est-ce si difficile de les respecter dans leur propre évolution ?

Aujourd’hui, la performance est partout.

Tu te dois d’être une bonne épouse, une fille qui travaille plus fort que les autres et surtout tu te dois d’enfanter un génie. C’est tellement valorisant lorsque tes enfants sont bons que dis-je, excellents (parce que “juste bons” c’est plus assez). Mais pourquoi est-ce si valorisant pour toi ? Parce que si ton enfant est excellent cela veut automatiquement dire que les gens diront que tu es une excellente mère ? Enlève-toi ça de la tête, le monde est trop occupé à te chercher des bibittes pour remarquer tes bons coups.

Pense plutôt à ton enfant.

Arrête de te regarder le nombril et pense un peu à ton enfant. Est-ce si dramatique s’il ne sait pas écrire son nom complet à la garderie ? Ben non. Est-il rendu là ? Sûrement pas et c’est ben correct ! T’sais, peut-être que ton enfant a développé sa motricité en premier, tout simplement. Il est encore tellement jeune pour recevoir toute ta pression. Respire un bon coup, et laisse-le aller… Pour le moment.

Que dire des activités de fin de semaine de ton enfant.

Ouf, on va se le dire, si tu as plus qu’un enfant, les activités mangent toute ta fin de semaine. Mais est-ce vraiment nécessaire que tes kids aient un agenda plus chargé que le premier ministre ? Je sais que tu aimerais en faire un Grégory Charles, mais est-ce que ton enfant est heureux avec ce rythme de vie ? Si oui, continue ma belle. Mais assure-toi donc de le faire pour les bonnes raisons. Pas parce que tu as toujours trouvé ça cute une petite fille qui fait du ballet ou parce qu’un gars ben, ça joue au hockey point final. Laisse-les s’amuser et encore une fois lâche la pression.

Un enfant, ça reste toujours ben un enfant.

À l’école, il l’apprendra à la dure cette fameuse pression. De nos jours, l’anxiété de performance fait partie du quotidien de beaucoup de jeunes. Les réseaux sociaux en sont en quelque sorte responsables, mais nous aussi comme parents, nous devons regarder notre comportement. Si ton enfant a peur de te montrer son bulletin ou qu’il panique s’il a 80 % de moyenne, bien il y a peut-être une petite problématique. Fais-lui confiance, aide-le, mais ne le pousse pas trop. Tu vas créer l’inverse de ce que tu souhaites réellement.

Écoute-le et accompagne-le dans ses difficultés. Ton rôle, c’est d’être présente et de bien le guider où lui veut aller. Tu es un peu le tuteur après la plante. Lorsqu’il sera assez fort, il volera de ses propres ailes. Profite du temps passé en leur présence et aime-les pour ce qu’ils sont vraiment. Crois-moi, ils t’en seront toujours reconnaissants.

Alexandra Loiselle
ALEXANDRA LOISELLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *