Moi le yin, toi le yang

couple hug in bed

Moi le yin, toi le yang.

Parce que j’aime croire que pour qu’un couple fonctionne, deux personnes à part entière doivent s’unir et former un tout grâce à  leur magnétisme naturel. Un tout qui se modifie, évolue, apprend, mais surtout se colmate davantage pour ne former qu’un au gré des saisons, des tempêtes, des obstacles, mais aussi au gré des bonheurs, des joies, des réussites. Un tout qui gravite ensemble peu importe les événements que la vie apporte. Un tout qui parfois s’éloigne, mais sait toujours se retrouver.

Moi le yin, toi le yang.

Parce que j’aime croire que nous sommes ces deux extrêmes, ces deux opposés d’un tout qui, une fois réunis, s’harmonisent à merveille et puisent la force de l’autre pour devenir de plus en plus fort.

Moi le yin, toi le yang.

Parce que j’aime croire que, chacun à notre manière, nous apportons à l’autre ce qu’il a besoin pour devenir une meilleure personne et s’épanouir. Qu’à travers nos personnalités, nos opinions, nos visions, nos défauts et nos qualités, notre couple est fort et durable et qu’il réussit à remporter toutes les parties.

Moi le yin, toi le yang.

Parce que tu es celui qui me permet de rester en équilibre et d’ainsi créer notre propre équilibre. Tu es celui qui me complète totalement et avec qui je chemine constamment dans cette vie; tu es mon opposé à bien des égards, mais tu es sans aucun doute mon seul complément, le meilleur qui soit.

Moi le yin, toi le yang.

Parce que tu es celui qui apaise mes angoisses et écrase mes peurs. Qui me permet de me calmer, de ralentir et de finir par me poser. Qui prend tout de moi, le bon et le mauvais et qui réussit à m’aimer quand même. Qui reste là, avec moi, peu importe les orages pour former un magnifique nous.

Moi le yin, toi le yang.

Parce que j’aime croire que nous ne formons qu’un, des opposés mais des compléments.

Tu es mon yang, je suis ton yin et comme ils ont un besoin l’un de l’autre pour exister, j’ai besoin de toi pour avancer, pour évoluer.

Moi le yin, toi le yang.

Parce que j’aime croire qu’il n’y a pas de hasard, et qu’il existe forcément quelque part la partie qui complète chacun d’entre nous.

Que tous les yins ont leur propre yang.

Josiane Francoeur
JOSIANE FRANCOEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *