Je suis tannée que la société juge la mère que je suis

stressed mother with baby

Je suis tannée de cette société. Celle qui met une pression énorme sur le dos de ses humains en leur demandant de performer dans tout et de ne surtout pas se tromper. Celle qui juge la mère que je suis.

Je suis tannée de cette société qui me dicte que je dois arriver à l’heure au bureau parce que sinon je devrai me justifier à mon patron alors que c’est à l’éducatrice que je devrai des comptes si j’amène mon enfant trop tôt à la garderie; quelle sorte de parent débile y laisserait son enfant plus de huit heures ?

Je suis tannée de cette société qui me dicte d’arriver au boulot fraîche, dispose, maquillée et prête à performer parce qu’on n’attend pas moins de moi. Je n’en peux plus de tenter tant bien que de mal de partir à l’heure pour ne pas être en retard mais d’hésiter à le faire puisque ce serait mal que je ne finisse pas un projet en cours.

Je suis tannée de cette société qui me commande de courir à la garderie ou à l’école, mais d’être patiente et aimante quand je demanderai à mon enfant de mettre ses bottes pour la quarantième fois parce que je ne sais pas qui pourrait me voir ou m’entendre.

Je suis tannée de cette société qui me pousse à retourner à la maison en catastrophe pour préparer un souper équilibré dans lequel je ne dois surtout pas oublier les légumes pour ne pas être jugée pendant que mes enfants jouent  à des jeux éducatifs parce que je n’avais qu’à ne pas me reproduire si j’étais incapable de les divertir plutôt que de les laisser jouer à la tablette plus de quinze minutes par jour.

Je suis tannée de cette société qui recommande que la maison soit toujours propre et rangée.

Je suis tannée de cette société qui veut que je couche mes enfants à une heure raisonnable, mais que je m’assure de passer du temps de qualité avec eux parce que les enfants ont besoin d’un minimum de quinze minutes de temps de qualité seul à seul avec leur parent et qu’on ne choisit pas d’avoir des enfants pour leur offrir le minimum.

Je suis tannée de cette société qui me répète que mes p’tits ne doivent pas écouter la télé avant de se coucher parce que les experts n’approuvent pas et qu’il est préférable de prendre le temps de leur lire une histoire chaque soir pour stimuler leur imagination.

Je suis tannée de cette société qui me talonne pour que je n’oublie pas de signer les papiers pour l’école parce que quelqu’un quelque part va assurément m’indiquer que je ne suis pas un parent fiable d’avoir oublié pendant cinq journées consécutives de signer un accord pour que mon enfant puisse porter des culottes roses dans le cadre d’une activité de sensibilisation au cancer en m’informant que si le formulaire n’est pas signé, il sera le seul de sa classe à ne pas participer.

Je suis tannée de cette société qui me rappelle que je dois me battre comme un diable dans l’eau bénite pour arriver à faire faire ses devoirs à mon plus jeune, devoirs qui ressemblent dangereusement à une thèse universitaire, en me répétant que la réussite scolaire de mon enfant commence à la maison!

Je suis tannée de cette société  qui m’invite à préparer le linge des enfants la veille parce que si je suis parfaite,  ils le seront aussi.

Je suis tannée de cette société qui me commande de me lever fraîche comme une rose et de recommencer jour après jour avec le sourire malgré le manque de sommeil parce que le repos est secondaire.

Je suis tannée de cette société qui veut que je m’assure que mon enfant fasse un maximum d’activités la fin de semaine sans quoi son développement sera bâclé parce qu’il doit apprendre ce qu’est l’esprit d’équipe et l’importance de faire de l’activité physique.

Je suis tannée de cette société qui, malgré que je suis toutes ses directives, m’accuse régulièrement d’avoir fait une erreur  parce qu’il y a toujours une maman ou un psychologue meilleurs que moi qui vont me rappeler que je ne fais pas assez bien les choses. Que si, un jour, j’oublie mon enfant dans la voiture, je serai inévitablement un parent atroce puisque mon enfant est toute ma vie et qu’il est inconcevable que ça se produise.

Je suis tannée de cette société parce qu’une fois que mon enfant parfaitement équilibré  sera adulte, tous ces apprentissages et ces belles bases ne lui permettront pas d’être plus heureux ou épanoui puisqu’il devra mener la même vie de fou que moi et se fera juger peu importe ses faits et gestes. Ses bons légumes ne lui auront servi à rien parce qu’il risquera de péter au frette à quarante ans pour surmenage.

Je suis tannée de cette société et je demande à tous et chacun d’arrêter de se mettre autant de pression pour que les choses changent.  Parce que la société, c’est nous.

Geneviève Groulx
GENEVIÈVE GROULX

3 thoughts on “Je suis tannée que la société juge la mère que je suis

  1. Nathalie morneau Répondre

    Je t’aime beaucoup toi!!!
    C’est pas normal d’être rendu à même pas 40 ans et être à boutte de toute. A trop vouloir la perfection pour faire plaisir à chacun et pensant que c’est le mieux pour soi et les siens, je me suis rendue malade. Jugée de trop en faire puis jugée de ne plus rien faire.
    L’intérêt a diminué et le poids augmenté!!
    Être à la maison sans y être complètement!
    Après plus de deux ans en arrêt d’en travail pour avoir vécu une dépression majeure et avoir développé une forte anxiété, j’ai pris la décision avec mon conjoint que le mieux pour notre famille c’est que j’abandonne un poste en tant qu’enseignante pour plutôt faire de la suppléance occasionnelle. Sans stress. Sans préparation. Sans correction. Sans contre à rendre. Un groupe me fait suer, je refuserai la prochaine fois de m’y rendre.
    Pression de merde>société de merde.

  2. Sandra Veillette Répondre

    Comme il n’y a pas beaucoup de personnes de cette société qui se ruent à ma porte pour me soutenir et me donner un coup de main, maintenant je fais ce que je pense être le meilleur pour moi-même et mes enfants. Les exigences de la société, je m’en balance pas mal et je me portes beaucoup mieux! Je prends beaucoup de raccourcis aussi et nous faisons des actIvités de famille, les devoirs le week-end, des repas la veille, etc….et je respire.
    Bonne chance et choisi toi ?

  3. Evelyne Répondre

    C’est tellement un cercle vicieux difficile à briser! La pression qu’on se mets pour être zen et ne pas se mettre de pression… La pression qu’on se mets pour changer d’attitude et changer le monde… C’est quoi vos trucs pour complètement changer de paradigme sérieux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *