À l’éducatrice qui me juge parce que je ne prends pas de vacances avec mes enfants cet été

kid looking outside

Chère éducatrice de mes enfants,

Vendredi dernier, tu m’as demandé si je pensais prendre des vacances avec les enfants cet été. Je t’ai répondu que je ne pouvais pas, que c’était difficile, que j’aimerais ça mais que les choses n’étaient pas aussi simples que je le voudrais. Je me confondais en excuses. J’étais visiblement mal à l’aise. Je devais absolument me justifier et trouver LA bonne raison qui ferait que j’aurais de la sympathie de ta part ou à tout le moins une forme d’approbation, un sourire compatissant. Mais rien. Je n’ai reçu qu’un regard surpris, mitigé et un immense sentiment de culpabilité m’a rempli le plexus solaire. À peine tenable. J’ai repris la route les larmes aux yeux; visiblement, on ne me comprenait pas. Pire, on me jugeait solidement de laisser mes enfants au CPE pour l’été complet.

Des raisons, y’en a mille et pourtant, celle que préféreront croire les autres, c’est que je désire simplement profiter de mes vacances d’été, sans mes enfants.

Et pourtant.

Et pourtant, ce que j’aimerais que tu saches sans devoir devenir une femme sandwich qui dévoile son histoire sur deux pancartes pour attirer de la pitié de son entourage, c’est que la vraie vérité, tu aurais peut-être plus de difficulté à l’avaler, à l’assumer, à la confronter et surtout à la juger si sévèrement. La vérité, c’est que si on allait prendre un café ensemble le temps de se jaser de nos vies, tes barrières tomberaient sûrement, ton regard changerait inévitablement et peut-être même tu aurais la générosité d’offrir ton aide.

La vérité, la vérité de bien des mères, c’est que nous sommes parfois malades, physiquement ou mentalement, à boutte du rouleau, qu’on est monoparentales, qu’on a ben de la misère avec le plus vieux, qu’on vit une séparation, qu’on vient de perdre un être cher, qu’on a perdu notre job, qu’on cherche un emploi, qu’on a des problèmes de couple, qu’on a besoin de temps pour souffler un brin pis que ben des fois on gère quelques-uns de tous ces problèmes en même temps.

Dans ton regard ce matin, à toi l’éducatrice, à toi le parent du petit nouveau ou encore à toi le cuisinier posté dans ta cuisine, quand j’ai déposé mes enfants à la garderie, j’y ai vu tout le jugement qui s’abattait sur ma personne. Je sais que ce sera probablement difficile de voir mes enfants arriver fatigués lors de mon premier matin de congé, mais si je vous les amène, c’est que je sais pertinemment qu’ils sont parfois mieux avec vous qu’avec moi qui se cherche un peu dans cette folie de vie qui nous tourmente déjà tellement.

La vérité, c’est que de se choisir, cinq matins de congé par année, ce n’est peut-être pas la solution que tu aurais privilégiée pour te reposer, mais ma réalité à moi, c’est que bien souvent, c’est ce qui me permet de passer à travers les trois cent soixante autres qui m’attendent ensuite

Kym de la Durantaye
KYM DE LA DURANTAYE

5 thoughts on “À l’éducatrice qui me juge parce que je ne prends pas de vacances avec mes enfants cet été

  1. Chantal Répondre

    Je suis éducatrice et jamais je ne vais juger un parent qui amène son enfant à la garderie durant les vacances. Pourquoi juger un parent da s connaître son histoire. Les gens jugent beaucoup trop facilement. La garderie est ouverte donc les parents ont le droit d’utiliser le service sans se justifier.
    Ce que je trouve un peu triste par contre dans certains cas c’est quand les parents viennent porter les enfants à l’ouverture et qu’ils reviennent les chercher seulement à la fermeture. Une journée ou deux durant les vacances ça peut être correct mais si les 5 jours l’enfant est là toute la journée, je trouve ça triste pour l’enfant. Je dis pas de le laisser juste un deux heures à la garderie mais au pire 8 heures au lieu de 10h ça fait une différence pour l’enfant.
    Je te souhaite de passer des belles vacances et bon repos bien mérité. ?

  2. Carole Répondre

    Comme parent, tu as le droit de choisir ou de pas choisir de prendre des vacances durant l’été.
    Juste le fait de passer du temps de qualité avec tes enfants après la garderie, ça vaut mieux que des vacances.
    Je suis assistante dans une garderie en milieu familial et je n’ai jamais jugée les parents.
    Mets ton pied à terre, ne te laisse pas jugée par les autres.

    Carole

  3. Melanie Lyonnais Répondre

    Je suis éducatrice en service de garde en scolaire et je suis une de ces éducatrices qui va être triste lorsque j’entends qu’un enfant qui utilise le CPE n’aura pas de vacances durant l’été. Les adultes ont besoin de vacances mais les enfants aussi. Toute l’année être dans le bruit, être obligé de vivre en communauté avec les autres enfants, d’être stimulé toute la journée cela épuise. Les enfants sont fatigués et ont besoin de prendre une pause de la garderie. Je suis d’accord qu’on ne connait pas la vie des parents mais il existe d’autres solutions si vous ne pouvez garder vos enfants pendant vos vacances. Demandez de l’aide à votre famille ou vos amis , de prendre vos enfants quelques jours car ceux-ci ont besoin d’une pause. Mon fils allait en garderie familiale et la garderie fermait deux semaines l’été . Je trouvai cela parfait pour les enfants. S.V.P les parents car les parents étaient obligés de trouver une solution.

  4. Kim Répondre

    Les enfants aussi ont besoin de vacances, mais pourquoi devraient-elles être obligatoirement avec les parents? Si vous êtes exténués, utilisez votre réseau : amis, parents, cousins… ça demande plus d’efforts, mais la santé mentale et physique des enfants le vaut amplement!

    1. Veronique Répondre

      Tout à fait d’accord avec toi
      Je suis éducatrice en CPE et je peux vous assurer que les enfants aussi ont besoin d’une pause …
      Trop souvent on sous estime les efforts que doivent faire les enfants en passant 10 heures par jour au CPE
      Je respecte et compatie avec les parents qui sont en situation difficile mais il est de leur devoir de parents de ne pas négliger la santé mentale de leurs enfants aussi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *