Toute la vérité sur la vie d’une mère qui opère un service de garde en milieu familial

kindergarten at home

Un jour dans ta vie tu as décidé que tu voulais des enfants alors tu t’es lancée sans trop te poser de questions.  L’heure est maintenant venue de retourner travailler, mais tu aimes tellement ton p’tit qu’il est impensable pour toi de le laisser à quelqu’un d’autre et comme vivre avec le salaire de ton chum seulement est plus ou moins envisageable, tu penses à ouvrir un service de garde en milieu familial.

Tu te dis que ça va être génial. Tu vas passer tout ton temps avec ton bébé, l’élever toi-même, faire des petits plats maison, ton ménage, ton lavage pis éviter le trafic pis les maudits matins à déneiger ton char dans le noir à moins trente pour aller travailler avec le petit dans sa grosse soute d’hiver qui braille sa vie parce qu’il a fallu que tu le réveilles à cinq heures et demie du matin.

C’est vrai que ça a l’air ben beau vu de l’extérieur, mais laisse-moi te parler de la vraie réalité d’une mère qui opère un service de garde en milieu familial.

Avoir un service de garde, c’est vivre perpétuellement dans les microbes. Si tu penses que ton p’tit est souvent malade à la garderie, attends de voir ceux des autres arriver avec leurs rhumes, leurs gastro, leurs pied-main-bouche et leurs fièvres inexpliquées.  Si tu stresses quand tu vois un petit du CPE arriver avec le nez qui coule vert, attends de voir comment tu vas te sentir quand il va apporter ses microbes dans TA maison. Greye-toi de Lysol pis de médicaments contre la grippe parce que je te garantis qu’une fois ta maison complètement infectée, toute ta famille va y passer.

Il faut aussi que tu composes avec les attentes des autres parents même si t’es chez vous.  Comme ça prend toute sorte de monde pour faire un monde, je te garantis que tu vas souvent vivre des méchants clashes de valeurs. Parce que des bons parents, y’en a plein, mais des moins bonnes personnes, y’en a aussi. On a pas tous la même façon d’élever nos enfants pis c’est ben correct de même, mais ça fait que tu vas devoir tenter de concilier au moins douze adultes et six enfants avec des caractères, des demandes et des besoins différents, pis essayer de rendre tout ce petit monde-là heureux, tout en gardant ta famille heureuse.  Quand tu laisses entrer une nouvelle famille chez toi, tu peux juste espérer que ça se passe bien mais la vérité, c’est que t’as aucun contrôle là-dessus.

Pis j’te parle pas des heures.  Calcule ça comme tu veux, mais pour convenir à tous les parents, tu dois ouvrir ton service de garde au moins dix heures par jour, cinq jours semaine.  Cinquante heures à travailler non-stop.  Pis si tu penses pouvoir prendre un break pendant la sieste, toi pis moi on se contera pas de menteries, parce qu’on est ben conscientes que des enfants, ça dort pas nécessairement tous en même temps. Pis en dehors de tes cinquante heures, tu vas aussi devoir prendre le temps de laver tes trente-six débarbouillettes, tes vingt bavettes pis tes six doudous/couvre-matelas et courir d’un magasin à l’autre pour faire ton épicerie pour acheter tout ce que ça prend pour satisfaire ces petites bêtes-là ainsi que leurs parents. Tu pensais ben gagner du temps avec ton service de garde, mais soyons honnêtes, t’en auras moins que jamais.

Je pourrais aussi te parler de la difficulté à prendre congé, des longues semaines d’hiver à ne pas pouvoir sortir et de l’écoeurantite que tu vas avoir à toujours voir les murs de ta maison, mais je ne voudrais pas trop te décourager.

Reste que si t’es prête à tout ça, je te garantis que ta maison va être remplie de sourires, d’amour, de câlins pis de bonnes odeurs de muffins pis de lasagne qui cuisent pis souvent, juste ça va te permettre de tenir le coup.  Tu vas vivre des moments difficiles, oui, mais tu vas aussi rencontrer des personnes qui vont changer ta vie au même titre que tu vas changer la leur.

Pis si après m’avoir lue, tu te dis que c’est une méchante job, rappelle-toi d’y penser un peu avant de critiquer la mère qui s’occupe de tes enfants à la semaine longue en service de garde en milieu familial, parce que je te jure que, comme toi, elle donne le meilleur d’elle-même à tous les jours pour que ton p’tit soit heureux.

Myriam Gélinas
MYRIAM GÉLINAS

4 thoughts on “Toute la vérité sur la vie d’une mère qui opère un service de garde en milieu familial

  1. francois lemaire Répondre

    ben fait d’autre chose si tu n’es pas contente

    1. Michèle HL Répondre

      Ou tu vois qu’elle n’est pas contente de faire ce travaille ?

  2. Hélène Répondre

    Bonjour, votre texte m’a bien fait sourire car ça ressemble à mon quotidien. Je suis aussi une responsable en service de garde en milieu familial(depuis bientôt 15 ans): RSG accréditée avec un bureau coordonnateur (ça veut dire que les parents payent $8,05/jour et que je reçois une subvention du gouvernement). Qui dit accréditée dit, en plus de toutes les choses à faire, à préparer, à penser, à planifier,… pour que tous les enfants soient heureux (et les parents aussi) , dit” paperasses “: fiches à remplir, dossiers, formations, visites coucou, et j’en passe… J’adore mon métier, parce que c’en est un (j’ai d’ailleurs un diplôme de 3 ans de Cegep) et je ne me verrais pas faire un autre métier… Il faut plus qu’aimer les enfants pour faire ce travail, il faut AIMER ÊTRE AVEC LES ENFANTS, avec tout ce que cela comporte, les beaux comme les moins beaux moments… Et comme dans tout autre métier, il y a des avantages et des désavantages. Mais si on est vraiment à la bonne place, on va être vraiment heureux dans ce que l’on fait… Et je suis heureuse de faire ce que je fais!!!

  3. Chantal Répondre

    Votre texte est tellement bien dit et tellement représentatif de mon travail. Je suis maman de 4 jeunes enfants (6 ans et moins) et éducatrice dans mon service de garde en milieu familial.
    J’ai de la chance d’avoir des parents en or dans mon groupe, mais malheureusement ca ne sera peut-être pas toujours comme ça.
    Oui je fais beaucoup d’heures de travail (50h dans la semaine) mais j’aime tellement ça que même le week-end je continue à penser à mes amis en préparant pleins de choses pour eux. Et ça me fait tellement plaisir de voir leur yeux tout brillants quand ils voient le lundi ce que je leur ai préparé.
    Oui il y a souvent des microbes qui rentrent dans la maison, mais ça fait partie du métier, et parfois on est chanceux et on s’en sauve. 🙂
    Voir les enfants s’épanouir ca n’a pas de prix.
    Ce travail n’est pas fait pour tous car ça en prend de la patience mais il est tellement un métier merveilleux. Je crois que c’est un des seuls métiers où tu peux voir autant de sourires et entendre autant de rires, plein d’amour… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *