Maman, t’es pas la meilleure

mother daughter fight

Chère maman,

Ça va bientôt faire neuf ans que je suis, moi aussi, une maman. Mais c’est certain que je n’arriverai jamais à te rattraper. L’expérience que tu as, je ne m’en passerais pas pour tout l’or du monde. J’ai le goût de te dire que tu en as vraiment beaucoup, de l’expérience, de la sagesse et du savoir-faire. Par contre, aujourd’hui, j’ai aussi le goût de te dire que tu n’es pas une meilleure maman que moi.

Quand tu me dis que TES enfants chéris (ma fratrie et moi) n’ont jamais fréquenté de méchantes institutions aliénantes appelées C.P.E, garderie, camp de jour ou service de garde, j’entends du mépris. Écoute-moi quand je tente de t’expliquer que j’ai choisi, pour me réaliser, un métier qui, comme celui du père de mes enfants, m’a obligée à travailler le jour. Donc, d’avoir recours à ces services. Je fais par contre attention aux personnes auxquelles je confie la chair de ma chair, t’sais. Je les aime quand même, mes rejetons méchamment rejetés.

Quand tu me vois faire du sport presque quotidiennement, en hochant ta tête, je vois de la déception. Comme si j’abandonnais cruellement (encore!) la prunelle de mes yeux au détriment de mon propre bien-être. Ça me ferait donc bien plaisir que tu vois toute l’énergie que j’y mets, l’exemple de saines habitudes que je tente d’inculquer à mes enfants et les hormones de bonheur que l’activité physique me procure. En plus, ça me permet d’être en forme pour m’amuser avec eux plus longtemps… C’est pas un cours de workout par semaine à mes 60 ans qui va m’être utile dans le domaine, ne crois-tu pas?

Quand tu te dis outrée que je paye quelqu’un pour faire mon entretien ménager, je sens de la jalousie. Je ne suis pas plus riche que toi tu l’étais à l’époque – au contraire! Mais, regarde tout le temps que j’y gagne, justement, pour profiter de la vie. Du temps pour ma famille, du temps pour les loisirs, du temps pour mon couple. Et j’économise en détergent, balayeuse, torchons, pis en engueulades multiples ayant pour sujet « l’homme tourneur de coins ronds » – c’est-tu pas beautiful? Je choisis mes batailles, dans le fond.

Quand tu n’en reviens pas que j’aie pris la voie du divorce avec de jeunes enfants, quand tu t’insurges à coups de « ça se fait juste pas », c’est là que tu vas trop loin. Ce que j’entends, c’est nettement des regrets. D’avoir attendu trop longtemps, dans ton propre divorce virtuel, pendant une bonne dizaine d’années, que tes enfants soient grands, pour faire le terrible move. Moi, je me suis choisie.

Et figure-toi donc que mes enfants sont pas virés boutte-pour-boutte. Y sont même pas pire pantoute.

T’es pas la meilleure, maman. Mais je n’aurai jamais l’audace d’affirmer que je le suis non plus. Je ne pense pas que ce soit un concours. On fait chacune des choix qui nous semblent les meilleurs, à une certaine période de notre vie, par amour pour nos enfants. Mais en tant que TA fille, j’aimerais parfois une petite tape dans le dos, t’sais, un genre de « pas pire, ma grande », à défaut de te savoir totalement fière des choix que j’ai faits.

Simplement parce que je t’aime.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L’OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *