À toi, qui culpabilises d’avoir laissé ton p’tit à la garderie pendant ta journée de congé

little boy behind the window in the rain - selective focus

À toi, la maman qui se sent coupable,

Ce matin, t’es allée porter ton amour à la garderie. Comme chaque matin, avant d’aller travailler. Sauf qu’à matin, t’es en congé. T’as décidé de prendre une journée comme ça, pour toi. Juste pour toi.

T’as croisé le regard plein de jugements de l’éducatrice quand t’as laissé échapper que t’étais en congé aujourd’hui. T’as aussi vu les yeux chargés de reproches d’une autre maman, celle qui ne vient jamais porter sa petite lorsqu’elle est en congé. Jamais. Fait que tu t’es sentie ben cheap pis ben coupable de pas faire ça toi aussi, de pas garder ta prunelle à la maison avec toi aujourd’hui.

T’as senti le besoin de te justifier avec des excuses bidons parce que t’as eu l’impression d’être une mauvaise mère. T’as pensé que t’étais pas correcte parce que tu ne donnais pas tout de toi à ton enfant tout le temps. T’as cru que t’étais pas à la hauteur de toutes ces autres mamans qui ne laissent jamais leur enfant une seule journée pour aller magasiner, pour aller se recoucher, pour aller luncher avec une amie ou pour juste rien faire. En paix.

Alors à toi, maman qui culpabilise, je veux te dire que t’as le droit à ce congé pis que t’as pas à te culpabiliser de ça. Tu fais ce qu’il faut, pour toi.

À toi, celle qui juge ma journée de congé :

Peut-être que toi, t’as pas besoin d’une journée une fois de temps en temps pour te retrouver. Peut-être que toi, t’es la patience incarnée. Peut-être que toi, t’es pas affectée par le manque de sommeil cruel qui vient avec la maternité. Mais moi, ma réserve de patience est à sec pis mon manque de sommeil est à son comble depuis que j’ai expulsé mon petit dernier. Ça fait que des fois, j’ai vraiment besoin de me retrouver seule. Avec moi. À faire des affaires pour moi.

T’sais que je t’admire de ne pas avoir besoin de ça. Je sais pas comment tu fais, moi j’y arrive pas. J’ai essayé. Ça ne fonctionne pas. La fille que je suis se perd dans la mère en moi. Je ne me comprends plus. Pis quand une fille est perdue et qu’elle ne se comprend plus, c’est là qu’elle risque de devenir une mauvaise mère. Pis je veux pas être ça, je veux pas prendre ce risque-là. Ça fait que je prends soin de moi.

C’est comme en avion. En cas de problème, l’agent de bord explique que l’adulte doit mettre son masque à oxygène avant de s’occuper de l’enfant qui l’accompagne. Ben ma journée de congé, c’est le masque à oxygène qui me permet par la suite de bien prendre soin de mes petits. Qui me permet de ne pas manquer d’air sous le poids des responsabilités qui viennent avec la maternité.

Alors à toi qui juges ma journée de congé, dis-toi que moi aussi, j’ai peut-être déjà jugé celles qui manquaient d’air. Pis ce sera peut-être toi qui manqueras d’oxygène demain.

Meliane
MELIANE

2 thoughts on “À toi, qui culpabilises d’avoir laissé ton p’tit à la garderie pendant ta journée de congé

  1. Caro Répondre

    Absolument rien contre le fait de le laisser à la garderie quand tu prends congé mais par contre,j’ai bien de la misère quand maman laisse son petit à la garderie, qu’elle est en congé et qu’elle lui donne du Tempra avant de venir le porter .

  2. Sophie Bergeron Répondre

    C’est malheureux mais y a tellement de monde qui vivent la culpabilité pour tout plein de choses. Je suis éducatrice, et perso, cela ne me dérange pas que les parents en congé m’apportent leurs enfants. Ils n’ont vraiment pas à se justifier et souvent, ils se justifient parce qu’ils vivent de la culpabilité. J’avais des parents qui prenaient un vendredi de congé à tous les mois pour être en amoureux. Des fois, ils ne faisaient que des commissions, rien de plus. Mais ils étaient ensembles et prenaient soin de leur couple. Ils le faisaient parce qu’ils ne voulaient pas faire garder leurs enfants la fin de semaine pour prendre du temps en amoureux. Ils voulaient que leur fin de semaines, soient entièrement consacrées aux enfants et à la famille. J’adorais l’idée. J’ai des mamans qui prennent des vendredis off pour s’occuper d’elles-même. C’est intelligent je trouve et c’est vraiment sain. Elles le savent, leur enfants sont bien à la garderie donc elles n’ont pas à les faire garder le soir ou les fin de semaines pour pouvoir avoir du temps pour elles. Les mamans et les papas, gardez en tête qu’avant d’avoir des enfant et d’avoir le titre de maman et de papa, vous avez été avant tout des amants et des personnes à part entières donc c’est très sain pour tout être humain de prendre du temps ailleurs qu’avec ses précieux enfants. Si des gens vous jugent, dites vous qu’ils vous jugeront pour n,importe quelles décisions que vous prendrez ou n’importe quel agissement que vous aurez. Il y aura toujours du monde pour nous dénigrer. C’est cela la vie en société! xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *