La musique est partout dans ta vie de femme, dans ta vie de mère

woman listen music and dance

La musique est partout dans ta vie. Dans ta vie de femme, dans ta vie de mère. Elle a plusieurs fonctions et t’amène à plein d’endroits. Elle te fait vivre de nombreuses émotions ou te sert à les libérer et à ne pas péter ta coche.

Il y a ces berceuses chantées à ta bedaine dès le début de ta première grossesse. Ces chansons que tu fais écouter à ton bébé, in utero, cette façon de communiquer avec lui. Ces moments privilégiés où tu prends conscience de la chance que tu as de porter la vie en toi. Et que celle-ci te réponde déjà, par un petit coup de pied, l’air de te dire « merci ».

Ces berceuses chantées aussi pour endormir bébé, ou pour le calmer lors d’un changement de couche. Ta douce voix qui le rassure, le sécurise et l’apaise.

La musique est partout dans ton quotidien. Celle que tu écoutes en faisant les lunchs ou la vaisselle, un soir de semaine. Celle qui t’oblige à arrêter et à te mettre à danser de façon improvisée avec tes enfants. Ces moments-là, si beaux et si précieux, qui te sortent un peu du quotidien, et qui te rappellent à quel point tu ne changerais pas de place.

Celle qui défoule, écoutée très fort dans une voiture après avoir été déposer tes p’tits quelque part. Ces chansons que tu chantes à tue-tête, comme si ta vie en dépendait, juste pour te prouver que tu existes encore, en dehors de tout ce que tu es devenue. Juste pour faire sortir cette rage et ce découragement que ta vie de mère t’apporte trop souvent, malgré toi.

Celle qui guérit l’âme et te fait sentir un peu moins seule. Celle qui, par ses paroles, te rassure ou te fait fondre en larme.

Celle qui t’emporte ailleurs. Loin de ton quotidien de mère. Loin de la routine, des tâches et des obligations. Celle que tu écoutes en boucle tant elle te transporte dans des endroits où tu ne pourrais aller sans elle.

Elle est là, la musique, celle que tu écoutes avec nostalgie et qui te rappelle ta vie d’avant. Tes peines d’amour passées, tes joies, ton premier slow. Ce temps où tu n’avais que toi à penser. Que toi à t’occuper.

La musique est partout dans ta vie. Dans les bons comme dans les moins bons moments. Comme une copine fidèle, toujours présente pour te dire ce que tu veux entendre, pour te faire ressentir ce que tu as besoin de ressentir. Comme une ennemie parfois, que tu tiens loin tant elle te ramène dans des souvenirs trop douloureux. Tu le sais qu’elle est là, accessible, mais tu préfères ne pas la confronter tout de suite, le temps que ça passe. Et un jour, tu te surprends à être à nouveau capable de l’entendre et de l’apprécier.

La musique est aussi un héritage que tu transmets à tes enfants. Un héritage culturel, un héritage de valeurs. Et elle te fait sentir fière quand tes enfants la réclament ou la font connaître à leur amis. Quand vous la chantez tous ensemble dans la voiture, dans un moment de pur bonheur gratuit. Tu te dis, à ce moment, que tu as réussi. Que tu réussis chaque jour un peu plus. Parce que pendant ce moment si précieux et si fragile à la fois, où vous êtes là, ensemble, à partager quelque chose d’unique, il n’y a absolument rien qui compte plus que ce que tu es en train de vivre. Le monde cesse un peu de tourner. Et tu profites. Et tu souris. Et tu regardes ta progéniture dans le  rétroviseur, et tu es heureuse.

Émilie Allard
ÉMILIE ALLARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *