Quand l’entraînement de maman devient sa thérapie

woman training at gym

« Tu t’entraînes trois-quatre fois par semaine même avec tes enfants ?!? Je ne sais pas comment tu fais!!! »

Comment t’expliquer ça sans avoir l’air d’une sectaire fille de gym ? Pour moi, aller m’entraîner, ça me vide la tête. Pis pour être bien honnête, le gym c’est ma thérapie.

Tu vois, quand je cours sur le tapis ou que je soulève des poids, je ne focusse sur rien d’autre que sur mon exercice. Trop occupée à suer comme un porc ou forcer comme un boeuf, la vache enragée en moi disparaît peu à peu et le sourire me revient. Tu vois, pour moi, le gym fait disparaître les comptes à payer, mon retard dans mes paperasse au boulot et mon éternel rush flos boulot dodo. Bref,  quand tu entrevois ma face rouge tomate après une demi-heure de tapis, je suis presque au pays des licornes.

Ben oui, ça implique de l’organisation et de la flexibilité. Ben oui, des fois le trois ou quatre fois semaine devient une ou deux dans le rush parental, mais c’est pas grave. Ben oui, je suis une de ces mères qui traîne parfois ses cocos avec elle dans la salle de crossfit. Ben oui, parfois mes enfants participent et parfois non, pis j’ai l’air égoïste aussi parce que je pense à moi drette-là, pendant les quarante-cinq minutes que dure le cours. Ben oui, ça nous coupe du temps « en famille ». Ben oui, ça implique l’autonomie des plus grands et des plus petits.

Mais quand je reviens chez moi, je suis calme, satisfaite et plus patiente. Tu vois, ce petit temps à moi, il me définit autrement que comme une maman. Je deviens une fille, une fille forte qui se dépasse et qui revient fière d’elle d’avoir battu son propre PR (personal record pour les non-convertis). Pour moi, c’est aussi une bonne façon de faire bouger mes enfants. Pour moi, c’est un mode de vie que je transmets.

Mes enfants, ils en pensent quoi? me demanderas-tu peut-être. Eh bien pour tout te dire, quand je perds patience un soir de rush souper/devoirs/taximom pour les activités de l’un et l’autre, j’ai maintenant quatre enfants qui me pointent la porte en me disant « au gym ça presse!! » Je pense que ça veut tout dire.

Alors toi la maman qui s’est oubliée depuis trop longtemps, on se voit au gym cette semaine?

La p'tite mère
LA P'TITE MÈRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *